BANZAÏ !

banzai La création de “Banzaï Lab” remonte à la fin de l’année 2007. Depuis, ce label associatif et les artistes qu’il défend ne cessent de prendre de l’essor.

“Banzaï Lab” soutient, favorise le développement et accompagne les artistes dans leurs démarches professionnelles afin qu’ils puissent consacrer leur énergie et leur talent à créer.

Initié par le groupe “United Fools”, ce projet défend par essence des esthétiques novatrices qui mêlent musiques électroniques et instrumentales, mais “Banzaï Lab” s’autorise toutes les aventures, le label agissant en activiste pour lutter contre la création standardisée. De la production phonographique au booking en passant par la promotion, “Banzaï Lab” est un label à 360°, une grande bulle qui offre à ses artistes les moyens de travailler en toute liberté. La richesse de “Banzaï Lab” réside dans son éclectisme, du hip-hop à la drum’n’bass en passant par la world music, le jazz, le dub et le trip-hop. Chaque formation fait appel à ses propres influences, joue dans son propre registre.

La priorité est de respecter un équilibre entre instruments et machines. Côté label : 11 albums et 4 compilations déjà produites en 4 années d’existence : Pas mal !

banzailab Dans leurs productions, On retrouve des saveurs proches du travail des labels “Mellow” ou “BBE” ou encore proche du travail de Pete Rock depuis quelques années. Des breakbeats de dingues et du hip-hop pour puristes dans la lignée du meilleur de “Mo Wax” pour ne citer qu’un exemple. Voir DJ Low Cut avec son “2Chains”. Les ambiances à la flume ou à la C2C sont aussi assez frequentes comme sur le “Fusoku” de Clem Beatz. Mais Banzaï c’est aussi de la bonne soul et du bon funk avec des productions très 80’s (l’excellent Proleter, “better days”) ou très 70’s avec influences Stevie Wonder évidentes (Mysdiggi, “Come We Go”). Mattic que nous avions rencontré ici est aussi chez Banzaï. Son “Full Moon” avec Fowatile est un moment fort de la dernière compilation.

Bref ! Depuis 20 ans, Nantes, Lyon, Marseille avaient montré de belles directions artistiques. Désormais, il faut aussi compter avec Bordeaux.

Benjamin “Ben” Grangeon

Discographie ici ou ici, au choix !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.