BUSTY And The Bass

 Soyons clair : Les québécois ou canadiens en général n’ont jamais brillé par le jazz ou le sens du “groove“…Jusqu’à une période très récente.

Dans les années 2000, il y avait eu le superbe projet “Futur Sound Of Montréal” et quelques initiatives telle kobayashi. Les années 2010 ont vu l’arrivée d’Anomalie. A l’évidence, il faut maintenant compter avec “Busty And The Bass”.

Cette formation composée de neuf musiciens respire la bonne humeur et un groove furieusement optimiste qui sent bon la fête. Les musiciens se sont rencontrés à l’université jazz “McGill” de Montréal. Très vite, ils ont écumé les scènes de leur immense pays avec cette même énergie présente sur leur album “Uncommon Good”. “Busty And The Bass”, c’est beaucoup de funk, autant de soul, un peu de jazz et une touche de rock. Leur musique suinte parfois le “Parliament / Funkadelic” (“Free Shoes”) et rend un bel hommage aux grands des années 1970 et 1980. Comme Dank Ocean, Lo-Key, Chlorine Free ou The Pimps Of Joytime, les “Busty and The Bass” ont probablement bien écouté One Way, Dazz Band, Gap Band et ces géants du funk. La base rythmique est solide, les lignes de bass rondes efficaces ainsi que les sections de cuivres et les riffs de guitares. Les choeurs sont essentiels. Une musique chaude pleine de bonne humeur à l’image des titres “Closer”, “Memories And Melodies” ou “Dance With Someone”. Ça sonne !

Les “Busty And The Bass” ont très sûrement réchauffé les choeurs sur le vieux port de Montréal pendant les rudes hivers québécois. Ils s’apprêtent à en faire de même dans l’hexagone : Bienvenue !

Busty And The Bass “Uncommon Good” (2017, Indica Records)***  Acheter

 

Laisser un commentaire