Coup de maitre d’EMINEM

Eminem est de retour, plus fort que jamais. Dr Dre à ses côtés pour signer un album magistral qui ressemble à un testament. L’artiste se livre comme jamais avec la hargne qu’on lui connait.

À l’instar d’un “Back On The Block” de Quincy Jones, “Slim Shady” réunit plusieurs générations autour de lui, de Royce Da 69 à Anderson Paak en passant par Ed Sheeran et Don Toliver.

Dans le contexte actuel, les textes d’Eminem ont une résonance particulière, aussi violents que la société à laquelle il s’attaque. “No Regret” est l’occasion de faire le point : “If I had a chance to do it all over again, I Wouldn’t Change Shit”. Le rapper se livre, sans concessions, pas le genre. Petite mise au point sur Stepdad : “I hate my stepdad / when I was six and I saw my stepfather hit my ma”…violent, cru et interprété avec la dextérité dont il est capable. Le point culminant de ce tableau noir est, comme son nom l’indique, le titre “Darkness”. Il aborde les tueries de masse dans son pays. En l’occurrence ici celle perpétrée par Stephen Paddock à Los Angeles en 2017.

Ce nouvel album donne lieu à la première collaboration officielle entre Eminem et Anderson Paak. Le prodige fait des clins d’œil à l’histoire du hip-hop. “You Want Smoke, I got the tical like Method man”…Quel plaisir d’entendre The Roots (Black Thought), A Tribe Called Quest (Q-tip) et Eminem sur le même titre. C’est sur “Yah Yah”. Eminem cite Slick Rick, Ice Cube, J Dilla et Wu-Tang clan, histoire de rendre hommage aux grands du rap.

Sombre, dur, trempé dans l’acide, “Music To Be Murdered” est l’album d’une carrière débutée il y a déjà 24 ans. Un album incroyable. Fortement recommandé.

Eminem “Music To Be Murdered By” (2020, Shady / Aftermath / Interscope )*** Acheter     Sortie : 31 / 01 / 2020

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.