Djely Blues

djely Dans les années 1960, un groupe malien a fait figure de leader dans le pays et dans toute l’Afrique de l’ouest. Aujourd’hui, ce groupe est une institution. Le “Super Rail Band”, c’est de lui dont il s’agît, mélangeait instruments traditionnels et guitares électriques occidentales. Cela sous l’autorité d’un chanteur et guitariste charismatique : Djelimady Tounkara. 

rail band Le “super Rail Band” était né dans les années 1950 avec l’objectif de rallier des groupes locaux à d’autres cultures. Pour montrer la voie à suivre, le “Super Rail Band” mixera allègrement folk locale, rythmes afro-cubains, guitares électriques et percussions maliennes. Pendant des années, cette formation se forgera une très solide réputation sur scène au niveau internationale.

Le “Super Rail Band” sera également une belle base de lancement pour des carrières solo. Passeront là le joueur de kora et chanteur Mory Kante ainsi que Kante Manfila et Salif Keita.

Entre 1971 et 1979, Tounkara joue donc un rôle majeur dans la culture musicale de son pays et de toute une partie de l’Afrique. Très connu pour sa technique unique à la guitare, il devra même participer à l’enregistrement de l’album du “Buena Vista Social Club“. Seul un problème de visa l’en empêchera.

En 1979, avec Mory Kante, il décide de former un autre groupe, le temps d’un album. Il réintègre le rail band en 1984, définitivement. Cela ne l’empêche pas de lancer des projets parallèles comme l’enregistrement d’un album acoustique avec Bouba Sacko et Lafia Biabate (“Big String Theory”).

2002 sera l’année du départ en solo. “Sigui”, magnifique album, voit le jour chez “Indigo”. Suivront “Solo Kono” en 2006 et “Allo Bamako” en 2007.

djely Huit ans plus tard, retour chez “label bleu” avec un “Djely Blues” somptueux et inspiré. C’est beau, émouvant et d’un très haut niveau technique. Notre préférence va au titre éponyme et au superbe “Diamana Mara Manssa”. De nombreux clin d’oeil au géant Ali Farka Toure et à l’ami Toumani Diabate mais sur un registre plus électrique. Et sans exagérer, Stevie Ray Vaughan et Jimi Hendrix ne sont jamais très loin. Pour tout amateur de blues digne de ce nom et plus largement pour tout amateur de guitare.

Djelimady Tounkara “Djely Blues” (2016, Label Bleu)***

Genre : World / Afrique

Sortie : 4 mars 2016.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.