EPMD

 Le duo EPMD a marqué le rap des années 1980 et 1990 grâce à un style très funk et à des rimes assez incroyables.

En l’espace de quatre albums, Erick Sermon et Parrish Smith ont profondément marqué le rap. Deux grands thèmes dans leurs textes : se moquer des autres rappers et leurs exploits sexuels. À cause de ces sujets légers, leurs rimes ont été largement sous-évaluées. De plus, à l’écoute, leur “flow” manquait souvent d’intonations. Mais leur sens du groove, leur hommage permanent rendu aux grands du funk, tel Zapp, laissent quelques classiques dans la culture hip-hop. Citons “It’s My Thing”, “You Gots To Chill”, “Get The Bozack”, “Strictly Business” ou “Rampage”.

Les EPMD ont montré la voie à suivre au “gangsta rap” des 90’s. Pourtant, Sermon et Smith viennent d’un quartier plutôt tranquille et résidentiel. En effet, ils sont tous les deux originaires de “Brentwood”, quartier de “Long Island”, New-York. Ils débutent séparément. Parrish Smith est alors DJ pour le “rock squad”, groupe signé sur le label “Tommy Boy“. En 1987, ils décident d’une carrière ensemble sous le pseudo E.P.M.D. (pour “Erick and Parish Make Dollars”). En trois heures, le single “It’s My Thing” est prêt. Contrat de licence avec “Chrysalis” puis signature chez “Sleeping Bag / Fresh Records” pour l’album “Strictly Business”. Porté par quelques singles forts dont l’excellent “You Gots To Chill”, l’album est vite disque d’or.

En 1989, le succès est le même pour “Unfinished Business”, deuxième album. Tant et si bien que le label “Def Jam” signe le duo.

En 1992, Erick et Parrish sont à la tête d’une grande famille baptisée “Hit Squad”. On y trouve Redman, K-solo et les Das EFX. C’est l’époque où le duo décide d’une pause. Sermon part en solo. Son album “No Pressure” sort en 1993. Pour Smith, ce sera “Shade Business” en 1994. Trois ans plus tard, retrouvailles pour “Back In Business”, nouvel album, suivi en 1999 d’”Out Of Business” (tout est “business” chez EPMD ! ).

En parallèle, Erick Sermon est de plus en plus demandé à la production. Avec Redman et Keith Murray, il met en valeur le “Def Squad”. En 1996, il se lance également dans le R&B avec le superbe album “Blacka Da Berry” du chanteur Alphonzo Hunter. Le duo trouve toujours le temps pour quelques concerts sous le nom EPMD. 2008, “We Mean Business” était commercialisé, vingt ans après le premier opus.

Discographie

 Strictly Business (1988, Priority)*** Acheter

 Unfinished Business (1989, Priority)*** Acheter

 Business As Usual (1990, Def Jam)** Acheter

 Business Never Personal (1992, Def Jam)*** Acheter

 Back In Business (1997, Def Jam)*** Acheter

 Out Of Business (1999, Def Jam)*** Acheter

 We Mean Business (2008, EP records)** Acheter

Artistes du même genre ou de la même époque : Eric B & Rakim, Big Daddy Kane, Kool G rap & DJ polo, Stetsasonic, Ultramagnetic MC’s, Mantronix, Rob Base & DJ EZ rock…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.