Exceptionnelle Andreya Triana

andreya Andreya Triana est anglaise. Sa musique, sa voix, son style sont dans le parfait prolongement du travail d’artistes comme Des’ree ou Carleen Anderson ou encore Ce Ce Peniston mais avec un petit supplément religieux.

Dans la banlieue de Londres elle apprend vite les rudiments de la musique. Au programme, jazz, funk et nu soul. Elle fait ses premières armes avec un groupe baptisé “Bootis”. En parallèle, des études de technologie du son, ça peut aider.

C’est dans la deuxième moitié des années 2000 que la France fait connaissance avec elle, du moins le public branché. Car c’est avec Mr Scruff du label “Ninja Tune” qu’elle débute en France et pour connaître Mr Scruff…

En 2009, c’est avec à Simon Green, Bonobo, qu’elle travaille pour un E.P. puis un album. Sur le “Black Sands” de Bonobo paru en 2010, elle chante sur trois titres. Beau tremplin pour sa carrière solo. La même année, son premier E.P solo, “Lost Where I Belong”, promet un beau parcours.

Depuis, rien en solo, jusqu’à aujourd’hui. La dame prenait son temps et bien lui en a pris à l’écoute de son nouvel et premier album. Après trente ans dans les métiers de la musique, on peut être un peu blasé. Donc, quand un titre vous met une claque, vous savez quoi ? C’est qu’il est vraiment bon ! “Heart In My Hands” est une merveille. La voix, le piano, un chorus crescendo jusqu’au gospel, il y a tout pour vous prendre aux tripes. Et là, je dis chapeau ! C’est exactement le genre de titre que nous aimons ici, quand la musique touche au coeur, qu’elle parle à l’âme en profondeur. C’est le cas avec cette chanson absolument sublime qui suinte l’optimisme et l’amour.

Le reste de l’album n’est pas de ce niveau mais quand même très bon. Ecoutez la !

Andreya Triana “Giants” (2015, Counter records)***

Genre : Soul.

Date de sortie : Avril 2015.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.