RAY WILDE

riddles_couv

Deux pianistes d’excellence, ensemble, sur un même album, ça donne quoi ? A la base, on peut craindre l’ennui. Ennui, pas ici.

Les deux musiciens s’amusent et nous avec. Ray Lema et Laurent De Wilde jouent à jouer et nous transportent dans un lieu plein de vie, pas très loin de l’Afrique, proche du jazz. “Fantani” reflète bien cet état. Incroyable les champs du possible avec deux pianos. Bien sûr, il y a de la technique, c’est le moins qu’on puisse dire et c’est le minimum attendu de ces deux là. Mais il y aussi le rythme, il y aussi la mélodie, les mélodies, il y a aussi les idées, voir “Too Many Keys” : Fan-ta-stique ! Il y aussi l’émotion comme sur “Liane Et Banian”, d’une grande beauté. Enfin, il y a l’effet de surprise : “Around The World In A Day”, reprise étonnante de ce classique de Prince, dans la lignée de ce que Roger Nelson préparait puisqu’il s’apprêtait à tourner avec pour seul instrument son piano…

Cet album est comme son nom l’indique un jeu de devinettes : Qui joue ?, quand ?, à quel moment l’un ?, à quel moment l’autre ? c’est un jeu, un beau jeu.

Riddles (2016, Gazebo / One Drop-L’autre Distribution)** Itunes FNAC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.