REEL PEOPLE, real music

 Le collectif anglais “Reel People” est de retour. Un hommage à leurs racines devenues influences pour plusieurs générations d’artistes.

“Retroflection”, titre de ce nouvel album, se compose de douze chansons soul, disco et funk devenues des classiques incontournables. Déjà vingt ans que ces anglais ont commencé leur carrière. À leur tête, un certain Oli Lazarus. C’est lui qui a eu l’idée de réunir Angie Stone, Mica Paris, Omar, Tony Momrelle, Navasha Daya, Anthony David, LaSharVu et Sharlene Hector pour cette fête, ce séminaire qui redonne vie à des titres de Maze, Evelyn King ou Teena Marie, entre autres.

C’est à Mica Paris que revient l’honneur d’ouvrir l’album. Elle donne une version du “I Want To Thank You” d’Alicia Myers tout à fait contemporaine mais en respectant la sensibilité de la version originale. Pour la reprise du “Don’t Stop The Music” de Yarbrough & People (1980), c’est Angie Stone qui s’y colle. Une version intemporelle renversante avec un “groove” très 80’s assorti de sonorités électroniques très actuelles. Une belle relecture de cette chanson. Le “soulman” Omar s’attaque au “Thinking About Your Love” des Skipworth & Turner, hymne des discothèques pendant plus de dix ans. Tony Momrelle, membre fondateur et permanent des “Reel People”, revisite le “Buttercup” de Carl Anderson, écrit par Stevie Wonder et succès au milieu des années 1980. Une version un peu trop fidèle à l’original.

Les plus belles reprises reviennent aux femmes. Le classique disco “Can’t Fake The Feeling” de Geraldine Hunt par Navasha Dava, chanteuse de Baltimore, ainsi que sa reprise du standard funk “I’m In Love” d’Evelyn King sont magnifiques. Un peu plus nerveuses que les versions originales avec une touche “house music”. Mais les versions initiales étaient tellement avant-gardistes qu’il était difficile de les moderniser. Un bel hommage aux producteurs Paul Laurence et Kashif.

Et ça continue comme ça encore et encore sur les douze chansons sélectionnées. “Reel People” s’était éloigné des studios pendant dix ans. Ce nouvel opus marque un retour réussi et joyeux. Enregistré entre Londres et Atlanta pendant un an, il est le reflet du travail de passionnés qui travaillent avec leur coeur et leur tête. Lazarus, Mike Patto, Matt Cooper (des Incognito) et Tony Economides redéfinissent avec brio ces chansons pour un jeune public qui n’étaient souvent pas né à leurs sorties. Exercice difficile, sensible mais réussi.

Reel People “Retroflection” (2018)*** Acheter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.