The PHARAOHS

in-the-basement Les “Pharaohs” n’ont enregistré qu’un album, le “Awakening” de 1971. Mais lorsque le label “Luv N Haight” de San-Francisco décide de sa réédition en 1996, le groupe enregistre un album avec des inédits intitulé “In The Basement”. Un album incroyable.

La plupart de ces titres ont été enregistrés “live” en 1972 par la formation comprenant alors 15 musiciens dont six batteurs. Une oeuvre fascinante. Là où “Awakening” sonnait très roots et très Earth Wind & Fire, version un peu plus afro (quelques membres des Pharaohs feront ensuite partie d’Earth Wind & Fire), cet opus sonne très jazz et très funk, un peu comme une rencontre entre Sun Ra et Parliament. Beaucoup d’espace pour l’improvisation et pour de superbes solo. La version de 11′ du “People Make The World Go Round” des Stylistics est absolument indescriptible avec des cuivres sauvages, des guitares psychedeliques et un groove ininterrompu. Le “Drum Suite” est hypnotique avec des polyrythmes très organiques. Quand à la reprise du “Love And Happiness” de monsieur Al Green, seul titre studio de l’album, elle est épatante.

Un album qui fait regretter que leur carrière ait été si courte. Incroyable !

Les Pharaohs font partie de ces trésors oubliés des années 1970. Un esprit libre, jazz et funk, largement influencé par l’avant-garde jazz de Chicago. Un seul album donc avant que Maurice White (qui avait joué avec eux à leur tout début) n’embauche certains des membres pour créer le groupe “Phenix Horns”, section de cuivres qui deviendra celle d’Earth Wind & Fire.

Les Pharaohs étaient nés de la rencontre de plusieurs groupes dont certains remontaient au début des années 1960. Pour l’enregistrement de “Awakening”, trombone, percussions africaines, batterie, flûte, tuba, guitares sont au service d’une fusion entre jazz, funk et afro-beat absolument stupéfiante. La réaction des fans est immédiate et très positive, pas le succès commercial.

Dans les années 60, les premiers membres de The Pharaohs et Maurice White avaient enregistrés des sessions de studios pour des artistes du label jazz “Chess”. Donc, lorsque Maurice White enregistre des démos pour démarcher les maisons de disques, il fait appel à eux. Voilà pourquoi, après la signature avec “Warner”, il utilise le groupe pour enregistrer avec Earth Wind & Fire. La chaleur de leur musique, son intensité, sont encore exceptionnelles de nos jours. Une musique parfois très hypnotique parfaite pour la transe.

Discographie

pharaohs1 Awakening (1972, Luv N Haight)*** Achetez

 In The Basement (1996, Luv N Haight)*** Achetez

Artistes du même genre ou de la même époque : Earth Wind & Fire, Hugh Masekela, Fela, Sun Ra.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.