1993-2017 : A TRIP TO MALI

Le Mali, indépendant depuis 1960, compte 20 millions d’habitants, mosaïque de nombreuses ethnies. Le français est toujours la langue officielle mais le bambara est la plus utilisée.

Dans les années 1990, avec l’instauration de la démocratie, fragile, le pays se fait connaitre par la richesse de sa musique. Salif Keita en sera le principal ambassadeur. La kora est l’instrument traditionnel maitre. Le balafon vient en second. Les griots, poètes et gardiens de la tradition orale, ont évolué et transmis leur savoir aux artistes.

La musique « Dogon » tient également une place importante dans la culture musicale malienne. C’est la musique des rites et cérémonies (mariages, funérailles).

La musique « touareg » et le blues sont aussi associés à la culture du pays. C’est la formation Tinariwen qui a mis en lumière la musique touareg pour les profanes extérieurs au pays. Ali Farka Toure a été quant à lui, le plus illustre représentant de ce blues africain. Il sera nommé deux fois aux « Grammy Awards », preuve que cette culture est facilement exportable.

Voici quelques noms fameux de la musique malienne

Salif Keita   « Seydou »   Salif Keita est avant tout un rebel. Il a su affronter la colère de sa famille pour imposer son destin. Un descendant du fondateur de l’empire du Mali qui rejoint la caste des griots : scandale ! Pourtant, il deviendra l’un des plus illustres nom de la culture malienne, un ambassadeur à la renommée mondiale. Une carrière longue de 60 années pour ce compositeur, chanteur et musicien spécialiste de la kora et du balafon. Acheter

Ali Farka Toure « Inchana Massina ». Géant de la musique africaine. Martin Scorsese fera appel à lui pour ses documentaires consacrés au blues. Acheter

Toumani Diabate   « Tapha Niang ». Ce maître de la kora a grandi dans une famille de griots. Fin des années 1980, en partie grâce à Peter Gabriel et son label « Realworld », il connait un succès international. Depuis, cette réussite s’est confirmée. Son goût pour l’expérimentation et les mélanges également. Mais il est surtout connu et reconnu pour ses solo de kora. Acheter

Vieux Farka Toure  « Ana »  Fils du légendaire guitariste, il débute par la batterie puis en vient à la guitare. On le surnomme parfois le « Jimi Hendrix du Sahara ». Sa musique est enracinée dans la tradition mais il ose constamment innovation et exploration.

Oumou Sangare  « Sabu ». Née à Bamako en 1968, elle a 21 ans à la sortie de son premier album. Depuis, elle s’est fait connaitre dans le monde entier et a une nomination aux « Grammy Awards » à son actif. Elle a chanté avec Alicia Keys et Beyonce a samplé une de ses chansons. Une femme engagée, considérée aujourd’hui comme la plus grande chanteuse africaine contemporaine. Acheter

Tinariwen « Hayati ». Cette formation touareg se fait connaitre au début des années 2000. Pourtant, son histoire est riche de trois décennies. Les Tinariwen reçoivent alors de nombreuses récompenses. Robert Plant leur apporte son soutien et sa reconnaissance. Le Blues du désert. Une musique nostalgique construite autour de l’exil et de la souffrance. Acheter

Fatouma Diawara « Clandestin ». Actrice et chanteuse, « Fatou » est une proche de Cheikh Tidiane Seck. Grâce à lui, elle travaille avec Oumou Sangare et Dee Dee Bridgewater. On l’a aussi entendu avec Damon Albarn, Herbie Hancock, Bobby Womack ou M, entre autres. En 20 ans, elle a su imposer son talent et se faire un nom incontournable dans la culture du pays. Acheter

Samba Diabate / Vincent Zanetti « Jawura Kura ». Un fils de griots, spécialiste du balafon et un percussionniste blanc, suisse qui a accompagné Youssou N’dour. Sur le papier, c’est déjà particulier. En studio cette association aboutit à un résultat aussi surprenant que magnifique. Acheter

Cheick Tidiane seck « Sarala ». Une carrière longue de 50 ans débutée au sein du groupe « Super Rail Band » dont sortiront également Mory Kante et Salif Keita. Il a joué avec Jimmy Cliff, Wayne Shorter, Carlos Santana et Ornette Coleman, entre autres. Peut-être le plus jazzy des musiciens maliens. Acheter

Adama Yalomba « Djamakoyo ». Adama Yalomba alias Adama Traore est auteur, compositeur, arrangeur et interprète. Il a joué avec Ali Farka Toure, Oumou Sangare et Tinariwen, entre autres. Pas encore 50 ans mais déjà un grand de la culture malienne promis à un avenir brillant. Acheter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.