JONATHAN BUTLER

Ce guitariste « jazz » sud-africain a été très populaire du milieu des années 1970 au milieu des années 1990.

Connu et reconnu pour son jazz fortement emprunt de R&B, Jonathan Butler connait un large succès commercial à la fin des années 1980 avec deux albums : « 7th Avenue » et « Jonathan Butler ». Ce dernier lui rapporte une nomination aux « Grammy Awards ».

Il a vécu en Angleterre puis en Californie après avoir quitté l’Afrique Du Sud. Né à Cape Town, Afrique Du Sud, en 1961, Jonathan Butler grandit dans une famille de 12 enfants. Il commence la musique par le chant et la guitare. Son idole est Miriam Makeba mais il se nourrit également de la soul et du jazz américain en écoutant Stevie Wonder et George Benson, entre autres.

Il découvre le régime politique de son pays alors qu’il n’est qu’un enfant. Il est adolescent lorsque ce même régime est à l’apogée de son oppression. Des lois raciales comparables aux lois Jim Crow en application dans le sud des Etats-Unis au début des années 1960. Le sujet reviendra régulièrement dans ses enregistrements. Il ne sera jamais un artiste aussi engagé qu’un Gil Scott-Heron ou un Peter Tosh mais il écrira des chansons anti-apartheid de temps à autre.

Jonathan Butler a comme langue d’origine l’afrikaner mais il parle rapidement et couramment l’anglais. Il est encore adolescent lorsqu’il rencontre le producteur anglais Clive Calder. Ce dernier le signe sur le label « Jive » en 1977. Il sera fidèle au label pendant 17 ans. Le premier album voit le jour cette même année. Bob Cranshaw, amie de longue date de Sonny Rollins y assure la bass. Étant chanteur et guitariste, on le compare vite à l’incontournable George Benson.

Après de nombreux succès chez « Jive », quelques nominations aux « Grammy » et une reconnaissance internationale, il signe avec « N-Coded Music ». Trois albums en trois ans dont le fameux « Do You Love Me ? » de 1997. En 2002, il sortait « Surrender » chez « Warner ». Les années 2000 et 2010 seront celles de la spiritualité. Il se concentre davantage sur le gospel et la religion. Quelques belles collaborations avec Marcus Miller, Kirk Whalum et Dave Koz, entre autres.

Discographie Sélective

Introducing Jonathan Butler (1986, Jive)** Acheter

Jonathan Butler (1987, Jive)** Acheter

More Than Friends (1988, Jive)*** Acheter Do You Love Me ? (1997, N-Coded Music)*** Acheter

Jonathan (2005, Rendez-vous Entertainment)** Acheter

Artistes du même genre ou de la même époque : Kevin Eubanks, Earl Klugh, Paul Jackson Jr, Will Downing.

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.