SOPHIE BARKER

Discrète, terriblement sensuelle et très éclectique, Sophie Barker a imposé sa voix à travers de multiples expériences. 25 ans de carrière, tranquillement. Son nom est gage de qualité et une valeur ajoutée indéniable pour les projets sur lesquels elle apparaît.

Cette londonienne choisit une carrière dans la musique pendant ses années de fac. Son premier contrat date de 1996 et pas n’importe où : chez « Sony Music ». À cette époque, elle chante sous le nom « Sirenes » avec son amie Kate Holmes. Trois singles (« Blind », « Deep End », « Sun Don’t Shine ») et séparation en 1997.

Le début des années 2000 est là. Nouveau siècle, nouveau millénaire et une musique électronique omniprésente. Le duo « Zero 7 » lui offre un tremplin en or. Sa voix est parfaite pour ses compositions mid-tempo planantes. Elle co-compose des titres forts de « Simple Things », premier album de Zero 7 (« Destiny », « In The Waiting Line »). Avec elle, une autre chanteuse alors inconnue, star en devenir : Sia. Elle trouve là un style, une marque de fabrique.

2004 : elle est choriste sur l’album « Colour The Small One » de son amie Sia. Un an plus tard, nouvel album intitulé « Earthbound ». Un album sublime mais beaucoup plus pop, voir folk.

Ensuite, collaborations avec The Egg, Grooverider, Groove Armada et Muki. Mais, le groupe qui va le mieux utiliser ses talents, mettant en valeur sa voix comme personne, c’est « Bliss« . Les nordiques lui offrent de magnifiques compositions sur l’album « Quiet Letters » (2003) puis sur « No One Built This Moment » (2009). Steffen Aaskoven, leader de Bliss, l’utilisera ensuite régulièrement sur les compositions de sa formation « Finland & Aaskoven ». C’était encore le cas en 2021 sur le titre « Crazy Game ».

En parallèle, elle a continué les enregistrements solo. En 2011, elle signait « Seagull » sur le label « Ho Hum Records ». « Solo Break The Habit », troisième opus, voyait le jour en 2017 sur « Disco Gecko » avec l’excellent « Don’t Give It Away ». Comme un air de Texas

En 2018, elle enregistre la chanson « Wishing » avec la formation « Jem Stone ». Une autre facette de son immense talent. « Essence » suit en 2019 avec « Belau », histoire de surprendre encore un peu plus son public tout en restant dans une structure qui lui convient parfaitement. Le duo de Budapest lui offre une perle. Un titre électronique envoutant, définitivement le style le mieux adapté à sa voix.

Discographie Sélective

Avec Zero 7 « Simple Things » (2001, New State Music)** Acheter

Avec Bliss « Quiet Letters » (2003, Music For Dreams)*** TOP 

Avec Zero 7 « When It Falls » (2004, New State Music)*** TOP Acheter

Earthbound (2005, SBM)** Acheter

Avec Bliss « No One Built This Moment » (2009, Music For Dreams)***TOP Acheter

Seagull (2011, Wagram)** Acheter

Break The Habit (2017, Disco Gecko)** Acheter

Avec Belau « Essence » (2019, Belau)*** Acheter

Avec Finland & Aaskoven « Crazy Game » (2021, Lighthearted Records)*** TOP Acheter

 

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.