JAZZ-1975 / GABOR SZABO

Gabor Szabo est un guitariste hongrois dominant dans les années 1960 et 1970.

Au début, il se fait connaitre avec une musique qui mélange ses influences hongroises et le jazz.

Szabo débute la guitare lorsqu’il a 14 ans. Il joue dans diverses fêtes et soirées à Budapest. À 20 ans, il fuie son pays devant la violence communiste et s’installe aux Etats-Unis (Californie). Il s’inscrit à l’école « Berklee » entre 1958 et 1960. Un an plus tard, il intègre le quintet de Chico Hamilton dont Charles Lloyd fait également partie.

En 1965, il quitte Hamilton et joue aux côtés de Gary McFarland, Ron Carter et Tony Williams. L’année suivante, il ose se lancer en solo. Son premier album (Spellbinder) est remarquable. L’œuvre est technique et bourrée d’innovations. Elle contient le titre « Gypsy Queen » dont Carlos Santana fera un énorme hit en 1970.

Entre 1967 et 1969, il forme un quintet explosif. Jimmy Stewart en sera le guitariste. Ils enregistrent quelques titres remarquables. Avec l’arrivée du rock, Szabo expérimente de nouvelles voies vers la pop. Dans les années 1970, sa musique se teinte fortement de funk et de groove. Les terribles lignes de bass sont nombreuses. Son passage par le label « C.T.I. » de Creed Taylor laisse un album culte : « Macho ».

Les années suivantes, il retournera à plusieurs reprises dans son pays natal. Il s y produit avec des artistes locaux. En 1982, lors d’un de ses passages, il est hospitalisé d’urgence. Il décède à l’âge de 46 ans.

Macho

Cet album sorti en 1975 est produit par Bob James. Ce dernier écrit également le titre « Transylvania Boogie ». Un groupe juste incroyable l’accompagne : Louis Johnson (bass), Eric Gale (guitare), Harvey Mason (batterie), Tom Scott (sax) et Idris Muhammad (percussions). Ces noms expliquent la haute qualité technique. Du « groove » sur chaque titre. La reprise de « Hungarian Rhapsody » de Liszt est tout simplement renversante. Sept titres où Louis Johnson tient un rôle central et essentiel. Un album indémodable, authentique, pur comme l’ensemble des albums du label « C.T.I. »

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.