POP-2002 / PETER GABRIEL

Dix ans pour la conception d’un album, c’est long, très long. C’est le temps pris par Peter Gabriel pour fabriquer « UP ».

L’album sort en 2002, une décennie après « Us ». Et le temps joue en sa faveur. À l’évidence, « UP » a été pensé pour que la barre soit haute, très haute. Écoute après écoute, c’est un album qui livre ses secrets, ses nuances. A chaque écoute, une nouvelle lecture de l’œuvre, une nouvelle découverte. Un album intense, sombre, émouvant, très ambitieux.

Tel l’artisan qu’il a toujours été, Peter Gabriel a pris le temps nécessaire à la méditation. Les compositions demandent du temps pour être appréciées à leur juste valeur. La qualité du son, la puissance des harmonies, la place tenue par guitare, piano et voix ainsi que les arrangements de haute volée forcent le respect. La base de l’album est sombre et obscure (« Darkness » ouvre l’album) mais l’artiste a distillé de nombreux éclats de lumière. Même dans l’obscurité, il y a de la place pour l’espoir et la lumière. Tel semble être le message. Pas étonnant qu’il ait donné une place importante aux Blind Boys Of Alabama (« Sky Blue »).

L’œuvre n’est qu’alternance de clairs-obscures, à l’image de « Darkness ». 1’5 d’obscurité, de violence puis le titre s’ouvre de façon lumineuse grâce aux claviers et piano. Parfois, tristesse et émotion remplissent l’espace. C’est le cas sur « I Grieve », dans la lignée des « Mercy Street » et « Don’t Give Up » qui figuraient sur son classique « So » de 1986.

Par certains côtés, « UP » rappelle « 100th Window » des Massive Attack. Même si les références à ses compositions passées sont nombreuses, l’œuvre marque une rupture dans son parcours, vers des horizons d’un niveau supérieur. À l’image de l’épique « Signal To Noise » et du maître Nusrat Fateh Ali Khan.

Peter Gabriel « UP » (2002, Realworld)*** Acheter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.