Kool Shen

shen Nouvel album de Kool Shen ? Nouvel album de Kool Shen !…Qu’en penser ? J’avoues être un peu dubitatif. Le monsieur a commencé son parcours dans le hip-hop il y a plus de trente ans, un siècle à l’echelle temporelle hip-hop. La durée de vie moyenne d’un rapper est de trois ans…

shencloseup A t-il encore des choses intéressantes à dire ? Probablement. Sa plume et son phrasé sont dans l’histoire du hip-hop en France. Est-il encore crédible en 2016 ? Pas sûr. Etant de la même année, je pense que notre physique joue contre nous en terme de crédibilité pour s’adresser à la nouvelle génération branchée hip-hop. De plus, nous sommes passés à autre chose. Est-il bien placé pour transmettre le contenu de ses textes acérés ? N’est-ce pas l’album de trop ? Beaucoup de questions le concernant à l’annonce de ce nouvel album.

Pour bien comprendre Shen et avoir une photographie juste de l’homme et de l’artiste, il est nécessaire de revenir sur son histoire aujourd’hui complètement méconnue des fans de rap.

Avant la formation du collectif NTM, Kool Shen est déjà dans les précurseurs de la culture hip-hop en France. A une époque où ils ne sont qu’une poignée entre les fêtes improvisées de banlieue lointaine où l’on vient pour admirer les “Aktuel Force”, les dimanches au terrain vague de “la Chapelle” où l’on vient pour écouter Dee Nasty et retrouver la crème des graffiti artistes français, Shen est là. Et le monsieur n’a rien à envier aux meilleurs danseurs hip-hop de l’époque. Il en fait même partie.

A cette époque, peu s’en souviennent, il faut vraiment aimer le hip-hop pour se revendiquer de cette culture car les moqueries sont nombreuses.

Lorsque le tag prend de l’ampleur, dans la rue et dans le métro parisien et à une époque où les rendez-vous du week-end n’ont plus lieu dans un terrain vague mais dans les locaux de radios parisiennes (Radio 7, radio Nova), Shen est encore là et plutôt de belle façon. Il n’est pas le dernier lorsqu’il s’agit de poser son tag sur un métro, dans un métro ou dans les tunnels. Pas le dernier non plus pour rapper sur l’antenne de Nova avec DJ Dee Nasty, Lionel D., Assassin et IZB dans des freestyles qui sont restés gravés pour toujours dans l’esprit des premiers fans de hip-hop. Là, nous sommes en 1987 / 1988 et NTM n’est pas encore un groupe de rap. Ça viendra…

mouv3 Kool Shen avec Solo (Assassin), Colt et Joey.

Non, à cette époque Shen et Joey ainsi que leurs potes sont connus pour la danse et le tag. Il faut avoir vu une fois dans sa vie la “ligne 13” du métro parisien à leur époque pour bien comprendre ce que je dis ici.

Ensuite, une fois le collectif NTM formé, il sera d’abord et surtout connu parce que Mode 2 et Colt en font partie. L’aura du groupe vient d’abord et surtout de là ce qui n’enlève rien à la qualité des rap de Shen et de Joey à la fin des années 1980 que ce soit clair. Mais ce genre de choses fait de NTM un groupe au dessus des autres.

1989 Choisy détail N°3 université St Denis, détail N°5

Puis vient la période des concerts sous chapiteaux à St Denis aux côtés d’IAM et la période “Zoopsie” rue de la gaieté, dans le quartier de Montparnasse, Paris. Là, Shen et Joey deviennent pro et la sortie du premier album NTM est proche. Shen est de plus en plus respecté pour ses qualités de rapper. Son timbre de voix, son phrasé sont considérés comme les meilleurs du rap hexagonale, à juste titre.

A cette époque ou il est inséparable de Lady V. NTM et IAM ne sont pas des concurrents.

ntm 28 (avec iam et mode 2)

Ensuite, les NTM suivront la carrière que nous connaissons tous, forte dans les années 1990, en déclin dans les années 2000.

Il y aura le label “For My People”, la marque de fringue “2high” et deux albums solo.

Que penser de ce retour ? Aux Etat-Unis, berceau du hip-hop, les précurseurs ne sont plus là. Dans les meilleurs des cas, ils se sont reconvertis avec succès dans des activités liées à leur culture. Parfois, ils tournent encore dans le pays.

Pour le monsieur qui nous intéresse, son sens de l’écriture et de la rime sont toujours d’un très haut niveau mais peut être devrait-il les mettre au service des autres…Tout a une fin et il s’agît de bien la négocier. Sinon, on risque d’entrer dans un “papy fait de la résistance” pathétique…En résumé : Bien mais espérons que ce soit le dernier.

Laisser un commentaire