Belles Lumières

maalouf2015 Tout ce que nous aimons chez Ibrahim Maalouf est sur cet album : Innovation, groove, mélodies entêtantes, musique festive, fusion des genres…Tout !

Dès “Free Spirit”, premier titre de l’album, bass funk ronde, clavier 70’s dans l’esprit jazz-rock de cette décennie, des contre-temps et une mélodie joyeuse, imparable. Ça commence bien.

Même méthode sur “Essentielles”, deuxième titre. Toujours l’esprit jazz-rock des 70’s fortement teinté de funk avec encore un chorus efficace. Stephane Galland (batterie) est très impressionnant. Et ça continue ainsi d'”Elephant’s Tooth” à “Red & Black Light”, point culminant de cet opus à notre avis.

Et tout cela avec une puissance émotionnelle rare. Sur “Escape”, le trompettiste s’est réservé la place de choix sur des sonorités et des arrangements très électroniques.

En fait, le contenu est comme la pochette et le titre : Lumineux. Incontournable.

Red & Black Light (2015, Decca)*** Sortie le 25 septembre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.