Bon Weeknd !

weeknd Voilà longtemps que cet artiste était présent sur tous les réseaux sociaux avec un “buzz” exceptionnel. Enfin ! Son premier album solo est là.

Une présence médiatique incroyable sur Twitter, Facebook, Soundcloud et autre Youtube et le soutien d’artistes confirmés comme Drake ont crée une attente forte.

“The Weeknd”, de son vrai nom Abel Tesfaye, fait surface en 2011 avec “House Of Balloons”, “mix-tape” de 50 minutes réparties sur neuf titres. Le tout en téléchargement libre sur son site. Cette “mix-tape” était composée de ballades R&B assez tristes aux textes faisant référence à la drogue ou au sexe. Les influences de Trey Songz, the dream ou Drake étaient évidentes. Il bénéficie alors d’une bonne presse pour une mix-tape auto-produite.

Une deuxième “mix-tape” voit le jour en août de la même année. Très vite, il enregistre avec son pote Drake sur l’album “Take Care”. A cette époque, on s’attend à une sortie d’album officielle. Que nenni! Troisième “mix-tape” en décembre et un “buzz” de plus en plus fort. Il se permet même le luxe d’entrer dans les dix meilleures ventes d’albums au “Billboard” (bible musicale américaine)sans album officiel…

Quelques mois plus tard, c’est avec le rapper Wiz Khalifa ( sur le titre “Remember You) que le public le retrouve avec surprise. Une nouvelle fois, il figure sur un titre fort classé dans les meilleures ventes single.

Logiquement, il signe alors avec une major du disque : Universal. Ses trois mix-tapes sont re-masterisées avec trois titres bonus inédits. Il remporte le “Juno awards”, récompensant le meilleur espoir de l’année, dans la catégorie R&B. Sa trilogie est vite “disque de platine”.

Il a fallu deux ans à cet artiste pour passer de l’anonymat à une signature chez Universal : Chapeau bas! Ce nouvel album est dans la lignée des précédents avec de nombreuses idées originales dans les programmations rythmiques. Des ambiances planantes, sombres et toujours belles grâce aux mélodies. Du R&B mais différent. Prendre “La Ritournelle” de Sebastien Tellier comme sample lorsqu’on est américain, c’est déjà marquer sa différence…Non, je vous le dis, bon Weeknd!

“Love In The Sky”

FOR OUR ENGLISH FRIENDS

Allegedly “shrouded in mystery” despite a social media presence (with accompanying photos) on Twitter, Tumblr, Facebook, Soundcloud, and YouTube, as well as major support from fellow Torontonian Drake, alternative R&B act the Weeknd — a solo outlet for vocalist Abel Tesfaye — surfaced in March 2011 with House of Balloons. A nine-track, 50-minute mixtape made available for free download on the Weeknd website, House of Balloons was based in morose ballads filled with drug references and sexual longing. Sonically, there were clear traces of radio-friendly contemporary R&B à la Trey SongzJeremihthe-Dream, and Drake . The mixtape, made by Tesfaye in collaboration with producersDoc McKinney and Illangelo, among others, garnered widespread coverage — most of which was gushingly positive — within days of its March 21 release. A second mixtape, Thursday (August 19), preceded several appearances on Drake‘s album Take CareEchoes of Silence (December 21), the third Weeknd mixtape, followed just before the end of the year. The following June, “Crew Love,” off Take Care, reached the Top Ten of Billboard’s Hot R&B/Hip-Hop chart. A few months later, he was featured on another charting single, Wiz Khalifa‘s “Remember You.”

Trilogy

After Tesfaye signed with Universal Republic, the three Weeknd mixtapes were remastered and bundled with three new songs for Trilogy, issued in November 2012. The set debuted at number four on the Billboard 200 chart. The following April, Tesfaye won Juno Awards in the categories of Breakthrough Artist of the Year and R&B/Soul Recording of the Year. Trilogy was certified platinum by the RIAA the next month. Kiss Land, much darker in tone than its title implied, followed in September 2013.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.