JANET : Incassable ?

janetcover Même si les albums de Janet Jackson des années 2000 se sont tous placés N°1 des ventes à leur sortie, il leur manquait la puissance, la saveur et l’originalité des “Control”, “Rhythm Nation”, “Janet” ou “velvet Rope”.   R&B

Ces dix dernières années, la dame a du affronter de nombreuses épreuves comme le conflit avec deux labels ou le décès d’un frère, par exemple. Sept ans après “Discipline”, elle est donc de retour sur le label crée avec Jimmy Jam & Terry Lewis, le duo de producteurs central dans sa carrière. Les trois premiers singles sont très efficaces. “No Sleeep”, enregistré avec J.Cole est idéal pour un retour réussi. “Unbreakable” est très “groovy” et remet en valeur sa voix tandis que “Burn it up” est très intense, calibré pour la danse avec une Missy Elliott en pleine forme. Pourtant, le coeur n y est pas. L’ensemble manque d’âme. Il n y a pas l’unité de son qui faisait la force de ses albums dans les années 1980 et 1990.

“Damn Baby” est le seul titre à s’inscrire dans la lignée du son Jam & Lewis. Un titre qui devrait plaire aux radios. Pour le reste, c’est irrégulier en style et en qualité. Un seul titre sort du lot : “Well Traveled”, un petit bijou dans cet ensemble sans vraie saveur.

Après trente ans d’intense création et de domination mondiale, Janet Jackson prouve qu’elle est peut être incassable mais pas intarissable. Tout a une fin…

Janet Jackson Unbreakable (2015, Black Doll / BMG)*

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.