John Pigeon : Retour à 20syl.

Pigeon John - hip-hop John Dust baigne dans la culture hip-hop depuis le début des années 90. Il commence à rapper lors de défis improvisés au “Good Life Café” d’Inglewood. Là ont déjà débuté les “Pharcydes” et les “Freestyles Fellowship”.

Pigeon John - cover All The roads

Très vite, Dust se fait une réputation sous le nom John Pigeon. Il intègre les collectifs “L.A. Symphony” et “Brainwash Projects” et fait ses armes avec eux.

En 2002, il ose se lancer en solo. Son premier opus auto-produit intitulé “Pigeon John…Is Clueless” remporte assez de succès pour lui permettre de signer avec le label “Basement Records”. Les albums “Pigeon John Is Dating Your Sister” et “Pigeon John Sings The Blues” de 2003 et 2005 voient le jour sur ce label. Beau succès mais encore très local et très underground. L’étape suivante sera la signature avec “Quannum” pour l’album “Pigeon John…And The Summertime Pool Party” en 2006.

L’artiste fait souvent référence à dieu et ses messages positifs sont très religieux. A tel point qu’il est parfois classé en musique religieuse aux USA. En France, c’est l’équipe C2C / Hocus Pocus, pour faire plus simple 20syl qui lui ouvre une belle porte d’entrée sur l’Europe. En 2012, il est remarqué grâce au titre “Because Of you” des C2C dont le succès sera énorme.

Les voici donc de nouveaux ensembles. Pigeon, pour son nouvel album (All The Roads), a invité 20 syl sur le titre “Boomerang” : Tubesque!

For Our English Friends

Born to mixed-race parents in Omaha, NE, John Dust felt out of place due to the color of his skin, a feeling that also continued after he moved to Inglewood, CA. He found solace and friendship, however, in rapping, and by the early ’90s was performing at open mikes at Good Life Café, where other seminal acts like The Pharcyde and Freestyle Fellowship got their start. Dust, who was now going by Pigeon John (a name the mother of a friend had given him), soon joined hip-hop collectives L.A. Symphony and Brainwash Projects, and after releasing albums with them decided to strike off on his own. In 2002 he self-released his solo debut, Pigeon John…Is Clueless, which brought him enough success (albeit small) to get him signed to Basement Records, the label that released 2003’s Pigeon John Is Dating Your Sister and 2005’s Pigeon John Sings The Blues ! The next step for the rapper (often labeled Christian because of his positive messages and references to God) was signing to underground hip-hop mainstay Quannum, which issued Pigeon John…And the Summertime Pool Party in September of 2006.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.