Melba Moore

melba moore Melba Moore est une star du funk des années 80 dont la carrière doit beaucoup aux producteurs Kashif et Paul Laurence. Pourtant, c’est grâce à la télé qu’elle s’est fait connaître.

Sur les conseils de son beau-père, elle se lance en chantant des jingles ou des choeurs pour des publicités. Cette expérience la mène à Broadway, mecque des artistes dans les 70’s et 80’s. De rencontre en rencontre, elle obtient le rôle principal dans la comédie musicale “Hair”. C’est la première fois dans l’histoire qu’une actrice noire joue ce rôle, juste après Diane Keaton qui plus est. Elle remporte le “Tony Awards” pour le rôle. Beau tremplin pour une carrière.

Ensuite, elle enchaîne des rôles dans des films, des séries tv et des publicités. Mais c’est en 1975 que sa carrière va définitivement se tourner vers la musique. Cette année là, elle rencontre un certain Charles Huggins. Les amateurs de funk des années 80 le connaissent bien car il était à la tête des productions “Hush” et du label “Orpheus” avec son frère Beau. Et bien c’est avec Melba Moore, sa femme, que Charles crée “Hush productions” dont le rôle est de trouver des artistes R&B pour les produire et les manager. Leur plus belle réussite sera un certain Freddie Jackson.

Numériser 12 Hush Productions

melba closeup

En 1975, Melba enregistre la chanson “I Am This Lady” mais le succès est plutôt mince. Elle n’a pas encore un son, une touche qui permet de la reconnaître. Cela arrivera sept ans plus tard. En effet, en 1982, son titre “Love’s Comin’ At Ya” est un hit mondial présent dans toutes les discothèques du monde et sur de nombreuses radios. L’équipe de production composée de Kashif et Paul Laurence en est responsable. A cette époque, cette équipe new-yorkaise est incontournable. Depuis, la chanson a été utilisée sur un nombre incalculable de compilations.

Melba Moore, c’était avant tout une voix. Ensuite, c’était une musique funk post-disco très moderne, synthétique, presque electronique pour l’époque. Et puis Freddie Jackson et Lillo Thomas étaient souvent dans les chouers donnant ainsi une vraie valeur ajoutée à l’ensemble. Le guitariste Mike “Dino” Campbell sera un élément clef de sa musique. Un funk propre parfaitement calibré pour les clubs et les radios.

Dans la première moitié des années 80, dix de ses chansons seront dans le top 20 des ventes singles et deux entreront dans le top 10.

A partir de 1986, après avoir placé deux titres sur le podium des ventes, sa grande époque prend fin. Divorce brutal avec Charles Huggins après quinze années de couple. L’association magique avec Paul Laurence prend fin. Melba Moore continuera à sortir des albums davantage orientés gospel. Mais plus de splendeur. Elle n’en reste pas moins une grande chanteuse R&B de l’histoire de cette musique.

Discographie selective

melba1 Peach Melba (1975, FTG)*

melba2 This Is It (1976, FTG)**

melba3 Melba (1976, FTG)*

melba4 A Portrait Of Melba (1976, FTG)*

melba5 Melba (1978, BBR)**

melba6 The Other Side Of The Rainbow (1982, FTG)***

melba7 Never Say Never (1983, FTG)*

melba 8 Read My Lips (1985, FTG)**

melba 9 A Lot Of Love (1986, FTG)***

melba 10 I’m In Love (1988, Capitol)**

melba 11 Soul Exposed (1990, Capitol)**

Artistes du même genre ou de la même époque : Evelyn King, Stephanie Mills, Patrice Rushen, Cheryl Lynn, Angela Winbush.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.