Naïssam Jalal : Tout en douceur

naissam-jalal-cover-Osloob-Hayati Cet album est un pur moment de plaisir et de plénitude. Entre jazz et world music, les compositions de Naïssam Jalal sont un appel à la méditation et au calme même si dans ce calme, le groove n’est jamais très loin. JAZZ à la VILLETTE, 09 / 09 / 2015, 20h00.

Naïssam vous apaise avec une musique douce mais qui a quand même le sens du rythme.

“Osloob Hayati” est le résultat de son travail avec quatre musiciens d’origines différentes (Maroc, Allemagne, Hongrie, Italie) qui se sont rencontrés à Paris, capitale de la “world music”. Une musique métissée donc, originale, riche. La dame compose tout puis le groupe s’occupe des arrangements. Syrienne et française, Naïssam compose une musique à son image : Ouverte, globale, traditionnelle et moderne. Techniquement, c’est excellent. C’est d’une grande beauté car ici la technique est au service de l’émotion. Sur “Beirut”, la flûte, la guitare rythmique et la progression du rythme sont exceptionnels. Rappelons ici que la dame a joué avec Tony Allen, Cheikh Tidiane Seck et Fatouma Diawara avant de se lancer en solo.

Il y a un côté triste, noir, inquiétant dans la musique de Naïssam. C’est évident sur “Etrange Samaaï” et son ouverture magistrale. Naïssam nous rappelle souvent que sa musique est celle d’une résistante, déterminée, révoltée parce qu’originaire d’un monde arabe en crise, violent. Le nom de la formation, “Naïssam Jalal & Rhythms Of Resistance” n’a pas été choisi par hasard.

Donc, amateurs de jazz et de world, amateurs de musique libre sans formatage, de technique et d’émotions, cet album mérite votre attention. Une belle découverte RFI.

Naïssam Jalal & Rhythms Of Resistance Osloob Hayati (2015, Autre distribution)**

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.