Awa Ly : Brillante!

big-home2Française, d’origine sénégalaise, émigrée en Italie, Polyglotte, Awa a eu plusieurs vies, avec un fil conducteur : la musique.

C’est la rencontre avec le fameux guitariste compositeur Massimo Giangrande et le producteur Marco Patrignani (propriétaire des studios “Forum Music Village”, fondés par Ennio Morricone.) qui donnera naissance au premier album : “Modulated” en 2009, puis au EP “Parole Prestate”.

Aujourd’hui, Awa a encore grandit. Ses textes racontent des histoires et des sentiments faussement simples de la vie, parfois avec rage, souvent avec mélancolie mais toujours avec cette sincérité qui ne trompe pas. Sa musique d’influence Jazz se permet des incursions folk, pop, voir caribéenne.

pochette-ep

En 2014, Son nouveau disque était réalisé entre Rome, Berlin et Paris sous la houlette du fameux contrebassiste américain Greg Cohen ( Norah Jones, Tom Waits, Lou Reed, , Elvis Costello, Woody Allen … ) . Enregistré à “l’ancienne” à Berlin avec une section basse batterie de vieux routard (Greg Cohen & Earl Arvin), des jeunes surdoués d’à peine 20 ans au piano, guitare électrique et violon et l’acolyte de toujours à la guitare acoustique : Massimo Giangrande.

Mixé à Paris par la nouvelle coqueluche des studios : Florent Livet (Cassius, Phoenix, Housse de Racket, Bloc Party) et Masterisé à Translab par Chab, récompensé pour son mastering de l’album des Daft Punk. Ce EP croisait les générations, les univers et les techniques de travail pour affirmer une identité forte.

big-home1

Sa musique est très agréable. La kora acompagne une voix douce et suave aux consonances africaines. Parfois en français, parfois en anglais, ses chansons sentent bons la brise estivale et les rassemblements auprès du feu blotis contre l’élue de son coeur. “Doum Doum Doum” en est la parfaite illustration. Une ambiance générale intimiste et appaisante. Mais sa musique, mélange d’instruments traditionnels et de modernité est également très puissante grâce à une production sans failles et à la présence d’un excellent batteur. Les mélodies sont belles mais la base rythmique est solide. “Start To Walk” est un duo homme / femme d’un très haut niveau vocal qui vous donnera des frissons.

Awa s’inscrit directement dans les traces des sénégalais Ismael Lo (période Tadieu Bone) et Wasis Diop, du camerounais Richard Bona ou du zaïrois Lokua Kanza. Souhaitons lui le même parcours.

En 2015, elle est de retour avec le single “Let You Down”. La voix “soul” est toujours là. L’esthétique du clip est somptueuse. L’album “Five and a feather” suivra au printemps 2016 avec la participation d’un certain Faada Freddy, entre autres. A surveiller…

Christophe Augros.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.