Bobby Womack nous a quitté…

…à l’âge de 70 ans. Le cancer du colon et le diabète ont eu raison de lui. Une immense perte.

Bobby Womack

Bobby Womack était un survivant qui avait traversé bien des tragédies pour arriver au sommet. Il était un des grands de la musique soul capable de briller en solo ou comme musicien et compositeur pour d’autres. Il n’a jamais eu la reconnaissance du grand public. Pourtant dans les années 60 et 70, il a été un excellent compositeur à l’origine de nombreux hits R&B avec toujours un souci de la qualité.

Il avait beaucoup appris de son ami et mentor Sam Cooke. Il avait travaillé pour ou avec Wilson Pickett, Sly Stone et de nombreux autres. Guitariste sous-estimé, il avait la même approche minimaliste de cet instrument qu’un certain Curtis Mayfield et sera une influence majeure pour un certain Jimi Hendrix. La vérité est qu’il a brillé dans le R&B mais aussi dans le rock. Les Rolling Stones reprendront certaines de ses chansons…

pickett Wilson Pickett

Il était né en 1944 à Cleveland, Ohio. Son éducation sera stricte et religieuse mais son père l’encourage à continuer dans la musique. Dans les années 50, avec ses frères Cecil, Curtis, Harry et Friendly Jr, il forme le quintet gospel Womack Brothers. En 1953, ils sont choisis pour assurer un concert avec les “Soul Stirrers”, groupe de Sam Cooke. C’est ainsi que les deux hommes deviennent des proches. Lorsque Sam Cooke met sur pied le label “SAR”, il recrute la famille Womack et les rend populaires sur la scène R&B. Lorsque leur père les met dehors, c’est encore Cooke qui leur prête de l’argent pour l’achat d’une voiture. Ce geste leur permet de se rendre à Los Angeles. En 1960 et 1961, les frères Womack enregistrent quelques titres pour le label “SAR”. Rapidement, Cooke les convaint de changer de nom pour celui de Valentinos. C’est sous ce nom qu’ils enregistrent leur premier succès en 1962 (Lookin’ For a Love). Puis ils partent en tournée avec James Brown. Ensuite Bobby devient le guitariste de Cooke sur scène. La chanson “It’s All Over Now” de la famille Womack est repris par les Rolling Stones en 1964. Ce sera le premier gros succès des Stones en Angleterre. Désormais, Bobby est riche !

samcooke Sam Cooke

Décembre 1964 : Décès de Sam Cooke. Bobby est ravagé, la carrière des Valentinos en lambeaux. Mais la carrière de Bobby comme guitariste et compositeur va décoller à partir de ce drame. De 1966 à 1968, il tourne avec Aretha Franklin, Ray Charles et Wilson Pickett. En studio, principalement à Memphis, il joue pour les mêmes et avec Joe Tex, Dusty Springfield et King Curtis, entre autres. Il compose également les titres “I’m In Love” et “I’m a Midnight Mover” pour Pickett ainsi que 15 autres chansons. Mais sa carrière solo est au point mort. 1968 est une année clef pour sa carrière. Il reprend des titres pop façon soul comme “Fly Me To The Moon” ou “California Dreamin'” avec un certain succès. Mais sa grande période commerciale va être 1971-1984.

En 1971, très inspiré par l’album “There’s a Riot Going On” de Sly Stone auquel il a grandement contribué par ses talents de guitariste, il concocte l’album “Communication”. Il en est le producteur. Les titres “That’s The Way I Feel About Cha” et “Woman’s Gotta Have It” remportent un franc succès.

sly stone Sly Stone

Dans le même temps, il contribue à l’écriture de la ballade “Trust Me” pour Janis Joplin (sur son chef d’oeuvre Pearl), écrit pour J. Geils Band et pour le guitariste jazz Gabor Szabo, notamment le titre “Breezin” qui sera un hit pour George Benson six ans plus tard. Entre 1971 et 1976, il apparaît constamment dans les meilleures ventes. A partir de 1976, l’arrivée du disco, l’émergence du rap puis la domination du funk vont lui rendre les choses plus compliquées.

A partir de 1976, il change régulièrement de label passant de “Columbia” à “Arista” puis à “Beverly Glen”. On le retrouve en 1981 avec l’album “The Poet” et en 1984 avec “The Poet II” dont le duo avec Patti Labelle sera un succès. Ensuite Bobby Womack entre dans une longue traversée du desert. Rien dans les années 90 et très peu dans les années 2000. Seules les B.O. des films de Quantin Tarantino assureront sa survie.

gorillaz Gorillaz

Ce sont les anglais, passionnés de soul comme Damon Albarn qui vont aider à son retour. En 2010, il est remarqué sur l’album “Plastic Beach” de Gorillaz. Deux ans plus tard, avec la même équipe, il enregistre le magistral “The Bravest Man In The Universe”. Ce sera sa dernière et excellente oeuvre.

Voilà pourquoi le titre de géant de la soul est amplement mérité.

bobby2

Artistes du même genre ou de la même époque : Syl Johnson, Ike & Tina Turner, Bill Withers, Solomon Burke, Curtis Mayfield, Wilson Pickett, Donny Hathaway, Charles Wright.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.