Curtis Mayfield : Le précurseur.

curtis close up Avec le groupe “Impressions” puis en solo, Curtis Mayfield a été un très grand chanteur de soul et un compositeur génial.

Né à Chicago en 1942, il menait le groupe ‘Alphatones’ pendant son adolescence. En 1956, il rencontre Jerry Butler. Ensemble, ils forment le groupe ‘The Roosters’ qui deviendra plus tard The Impressions.

the impressions The Impressions.

En 1968, Curtis crée son label baptisé “Curtom”. Pour son label, il sort l’album “Move On Up” en 1970. Mais il écrit également pour de nombreux artistes qu’il a signé et qu’il produit aussi. C’est le cas pour Leroy Hutson, Linda Clifford, Natural Four, Major Lance, Jerry Butler, Gene Chandler et Mystique. Ses albums sur son label seront “Curtis”         ( 1970 ), “Roots” ( 1971 ), “Superfly” ( 1972 ), “Back To The World” et le tube “Future Shock” ( 1973 ), “Sweet Exorcist” et le tube “Kung Fu” ( 1974 ), “There’s No Place Like America Today” ( 1975 ), “Give, Get, Take And Have” et le tube “Soul Music” ( 1975 ), “Do It All Night” et le tube “No Goodbyes” ( 1978 ) et, enfin, “Something To Believe In” en 1980.

major lance Major Lance.

Certains de ses albums serviront de musiques de films. Son premier vrai succès commercial et artistique sera d’ailleurs une B.O., celle de “Super fly” en 1972. Problèmes de drogue, meurtres dans les ghettos, mort des jeunes, tout y est décrit en détail avec des mélodies de très haut niveau, des arrangements funk-pop fabuleux, une voix unique et un style que peu pouvait atteindre à cette époque.

Ses plus grands succès en tant que compositeur ou producteur seront “Let’s Do It Again” pour les Staple Singers, “Claudine” pour Gladys Knight, “Sparkle” pour Aretha Franklin et la chanson “Freddie’s Dead” pour le groupe M.F.S.B.

Curtis Mayfield a été le premier à parler ouvertement de la fierté des noirs américains et de la lutte de cette communauté dans ses chansons. Comme compositeur et producteur, il a été l’architecte de la soul de Chicago. En ce sens, il peut être comparé à Smokey Robinson, architecte du son “Motown”. Il était aussi un excellent guitariste.

En 1982, il signe sur “Broadwalk”. Après le décès de Neil Bogart, patron du label, il arrive chez CRC pour l’album “We Come In Peace With A Message Of Love”.

En 1990, il faisait équipe avec le rapper de la côte Ouest Ice-T sur le titre “Superfly 90 ” remixé par Mantronix, autre rapper emblématique des 80’s. Le 14 août 1990, lors d’un concert à Brooklyn, New-York, une rampe d’éclairage lui tombe dessus le laissant hémiplégique. Eric Clapton, Bruce Springsteen, Gladys Knight et d’autres organisent un concert en son honneur et reprennent ses chansons sur leurs albums. Un bel indicateur de sa modernité et de son énorme popularité. Il décède le 26 decembre 1999 à l’âge de 57 ans. Son héritage est immense.

Discographie selective

curtis Curtis (1970, Rhino / Warner Bros.)***

curtis2 Roots (1971, Rhino, Warner Bros.)***

curtis3 Super fly (1972, Rhino)***

curtis4 There’s No Place Like America Today (1975, Curtom)***

curtis6 Let’s Do It Again (1975, Spy records)**

curtis7 New World Order (1996, Warner)***

Artistes du même genre ou de la même époque : Bobby Womack, Al Green, Marvin Gaye, Sam Cooke, Isaac Hayes, Donny Hathaway, Bill Withers.

Pour Edmond Djirackor, tu m’as tant appris. Ce fut un honneur et un souvenir encore douloureux de commencer avec toi à la FNAC, sans parler de la collection “Kind Of” ensuite qui m’a aidé à tenir debout…

One comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.