De La Soul

delasoul A l’époque de sa sortie, 1989, le premier album des De La Soul, “3 Feet High and Risin'”, était vu comme l’avenir du hip-hop. Avec son explosion de couleurs, ses samples psychadeliques, ses rythmes intelligents et ses textes bourrés d’humour, l’oeuvre ne ressemble à rien d’autre dans la culture hip-hop.

La plupart de leurs contemporains produisent encore un rap “old school” ou bien un rap très revendicatif et agressif façon Public Enemy. Le style De La Soul est en total contraste avec tout ça : Plus eclectique, plus posé avec des racines dans le funk, la soul mais aussi dans la pop, le jazz, le reggae et le psychadelisme des années 70. A leur début, leur musique met d’accord critiques et public et les ventes sont au sommet. Mais le trio de Long Island aura des difficultés pour durer en grande partie à cause du “gangsta rap” qui emporte tout sur son passage.

Revenons sur les origines du trio. Il était formé de Posdnuos (Kelvin Mercer, 1969), Trugoy The Dove (David Jude Jolicoeur, 1968) et Pasemaster Mase (Vincent Lamont Mason Jr, 1970). Ils se rencontrent à l’université à la fin des années 80. Leur premier titre demo, “Plug Tunin'” attire l’attention de Prince Paul, alors leader et producteur du groupe rap Stetsasonic. Il fait circuler le titre dans son réseau et obtient rapidement un contrat pour le trio chez “Tommy Boy“, label prestigieux et historique de la culture hip-hop.

tommy boy

Prince Paul assure également la production de “3 Feet High and Rising”. Comme dit un peu plus haut, leur style plein d’humour et très eclectique apporte une alternative de quaité au rap hardcore. Ce style est vite baptisé “daisy age” (Da Inner Sound Y’all) et A Tribe Called Quest, Queen Latifah, les Jungle Brothers et Monnie Love adoptent le même style. Tous ces artistes forment le “Native Tongue Posse” qui pendant un temps devient le genre de rap le plus populaire à New-York et dans le monde.

Leur titre “Me Myself and I” construit sur une chanson funk de George Clinton est N°1 des ventes aux USA ainsi que l’album. Fin 1989, l’album figure dans la liste des albums de l’année de nombreux magasines. Du coup, le funk des années 70 de Parliament / Funkadelic redevient à la mode et Georges Clinton revient sur le devant de la scène après quelques années dans l’ombre.

george clinton George Clinton.

Mais les De La Soul ont alors de gros soucis juridiques à cause des samples utilisés sur l’album. Le groupe the turtles, que tout le monde a oublié, porte plainte pour l’utilisation de leur chanson “You Showed Me” et gagne le procès. Les repercussions touchent le monde du hip-hop dans son ensemble. Tout titre utilisé devra être sujet à une permission. La sentence explique la conception différente de leur deuxième album “De La Soul Is Dead”. Plus sombre, l’oeuvre de 1991 est plus introspective et conçue sans samples. Si l’accueil des médias est toujours très bon, celui du public est en baisse. Seul “Ring Ring Ring (Ha Ha Hey)” retient l’attention des fans de hip-hop. Pourtant, il y a encore de nombreux titres forts sur l’album comme “A Roller Skating Named Saturdays”, “Schwingalokate” ou “Pass The Plugs” mais difficile de faire aussi fort que “3 Feet High and Rising”.

Le trio redouble d’efforts pour le troisième opus. “Buhloone Mindstate” voit le jour en 1993. Il est plus funk et plus difficile d’accès. Maceo Parker participe à l’oeuvre. Mais le G-funk est le genre majeur à cette époque. Dre et Snoop Doggy Dogg dominent le marché du rap dont l’epicentre se trouve désormais à Los Angeles. “Buhloone Mindstate” sort dans une grande indifference. Même chose pour “Stakes Is High” en 1996 pourtant considéré par beaucoup comme leur meilleur album. Mais 1996 sera l’année des Fugees.

Ensuite, même si les De La Soul continuent à enregistrer et à tourner, le trio entre dans une période confidentielle sans succès commercial majeur. Ils auront marqué la période 1988-1996 et apporté un style plus leger et plus original au rap permettant à toute une culture d’évoluer vers d’autres horizons.

Discographie

delasoul1 3 Feet High and Risin’ (1989, Tommy Boy)***

delasoul2 De La Soul Is Dead (1991, Tommy Boy)**

Delasoul3 Bulhoone Mindstate (1993, Tommy Boy)**

Delasoul4 Stakes Is High (1996, Tommy Boy)***

Delasoul5 Art Official Intelligence (2000, Tommy Boy)*

delasoul6 AOI : Bionix (2001, Tommy Boy)**

delasoul8 The Grind Date (2004, Sanctuary)**

delasoul9 First Serve (De La Soul’s plug 1 plug 2) (2012)*

Artistes du même genre ou de la même époque : Del Tha Funky Homosapiens, Arrested Development, Dream Warriors, Digable Planet, A Tribe Called Quest, Jungle Brothers, The Pharcyde.

2 comments

  1. Ping : Otis Jackson Jr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.