GROOVE !

1998_Island-Blue1-892x700

GROOVE…Presque 60 ans que le terme est utilisé en musique. Mais pourquoi ? Que signifie “groove” exactement ? Avec le passage du temps, nous avons réalisé que les nouvelles générations ont oublié, voir jamais connu, le sens du mot.

Son origine est liée à James Brown. C’est lui qui réalise le premier l’association parfaite entre bass et batterie, cette union qui vous donne immédiatement envie de bouger, de danser. Car oui, au départ c’est la section rythmique bass-batterie qui constitue le “groove”. Ensuite, l’utilisation de cuivres et de riffs de guitares sera ajoutée. Le “groove”, c’est James Brown. L’hymne, le drapeau du groove, c’est “Funky Drummer”.

Les décennies suivantes, de nombreux artistes, noirs pour la plupart, urbains dans leur grande majorité, vont prendre le relais avec brio. De Kool & the gang à Cameo, de Mandrill à T-Connection, des Ohio Players à Zapp, nombreux seront les artistes soul, funk, R&B, jazz à entretenir ce jeu bass-batterie si efficace pour donner envie de danser. Parfois, le mot “pocket” sera utlisé pour désigner la même chose.

Si le “groove” est à grande majorité l’affaire des noirs, il n’en est pas l’exclusivité. Des groupes composés de blancs ont également su le jouer (Level 42, Blacknuss, Outside…). Et on peut jouer du rock en ayant compris le “groove”. Mais il se trouve que sur six décennies, le groove est plutôt noir, fidèle à ses origines.

Voici un voyage au pays du groove, voyage à travers le temps, les générations, les genres, les pays. Chaque titre choisi est basé sur le groove, cette énergie, cette technique rythmique, dont le seul but est de vous faire bouger. Et vous allez bouger pendant plus d’une heure trente…

1 Revolution Per Minute Titre obscur, sorti en 1992 ou 1993 sur un label tout aussi obscur. Ils sont anglais et s’inscrivent dans le courant “acid-jazz” et ce titre est redoutable.

greyboy 2 Greyboy “Got To Be A Love” (2004, Ubiquity). Même méthode pour le DJ californien après dix ans de carrière : Des “breakbeats” furieux, des jeux de platine avec une grande dextérité, des guitares soul et ici, la voix de Sharon Jones pour une soul façon année 60. Typique du groove des origines !

JTQ 3 James TaylorBoot Up” (2007, Real Self). Cet anglais a parfaitement compris et depuis ses débuts ce qu’est le “groove”. Ce titre en est une brillante illustration. Les influences de Jimmy Smith mais aussi de George Benson sont flagrantes. Une soul-jazz façon année 60 / 70 des plus efficace. Si vous ne bougez pas là-dessus, alors essayez plutôt la new-wave ou le punk car le groove n’est définitivement pas votre affaire !

kon1 4 Kon & Amir “Sweet Power” (2004, Uncle Junior). Il y a ceux qui font le groove et il y a les chercheurs, toujours à la recherche des pépites du passé. A ce jeu, les new-yorkais “Kon & Amir” sont les meilleurs. En 2004, ils sortaient l’album “Uncle Junior’s Friday Fish Fry”, bourré de perles introuvables du passé dont ce James Mason de 1977 fait partie. Un classique du groove !

kindred 5 Spirit Level “Expression” (1996, Ubiquity). Ces furieux londoniens nous offraient cette bombe en 1996. Des influences de “Parliament” mais aussi de “Soul II Soul” et de Massive attack. Come on !

talbot 6 Talbot White “Say You’ll Never Leave Me” (1994, Direct Eff). Rien à dire ! Bel exemple de “groove” parfait : Break de batterie dans la pure tradition, ligne de bass ronde réglée comme un métronome, cuivres et voix sulfureuse, tout les ingrédients y sont.

youndD 7 Young DisciplesApparently Nothing” (1993, Talkin’ Loud). Un classique du groove anglais qui a renversé tout le monde à sa sortie. Carleen Anderson, également chanteuse de Massive Attack est là. Maceo Parker, Fred Wesley et Pee Wee Ellis (bref ! les JB’s) sont aussi sur l’album. Un classique je vous dis.

8 Soft Touch “Plenty Action” (1976). Enregistré en 1976 ! ? Qu’avaient-ils pris pour sortir un titre encore si contemporain en 2015 ? Une vraie curiosité et un groove “mid-tempo” ravageur. Des airs “peace & love” parfois…

bobo 9 Willie Bobo “Kojak” (1977, Blue Note). Le percussionniste cubain spécialiste du latin-jazz reprend le thème de la série TV “Kojak” (série culte des 70’s) à sa sauce avec une belle ligne de bass “slap”, un niveau de production incroyable et une section rythmique bass-batterie hallucinante.

funky people 10 A.A.B.B. “Pick Up The Pieces”. Titre écrit par James Brown. Titre produit par James Brown. Stop.

kon2 11 Soul Dazz Band “Dazz”. En 2006, les chercheurs de pépites “Kon & Amir” sont de retour avec “The Kings Of Diggin'”. On y trouve cette merveille.

beverly 12 MazeColor Blind” (1977, Capitol). En 1977, Frankie Beverly et son groupe sortent leur premier album sur lequel figure ce titre. Avant de tourner au funk 80’s plus aseptisé, Beverly et ses potes savaient faire bouger les foules.

13 Mark Dimond “A Change Had Better Come” (1991, Totally Wired). En 1991, le label Totally Wired vogue sur la vague acid-jazz en produisant de magnifiques compilations. Mark Dimond figure sur le “volume 7” de la série. A l’évidence, il aime les cuivres bien réglés et les bons batteurs…

14 Bobby Byrd “I Know You Got Soul“. No comment !

bobby Bobby Byrd, James Brown & Bootsy Collins.

15 James BrownFunky Drummer (Bonus beat reprise)” (1970, Polydor). Et voilà pourquoi il est le roi, encore aujourd’hui…Si vous n’avez pas envie de bouger là dessus, consultez ! Y a un soucis.

bkacknuss 16 Blacknuss “Superbad” (1994, Diesel). Le monsieur du dessus repris par des nordiques avec brio en 1994. Preuve de son influence et de son autorité internationale et intemporelle. Belle reprise, que dis-je magnifique reprise dont ils n’ont pas à rougir.

2men 17 2 Men 4 SoulSpread Your Sax” (1998, Irma). Ce duo est italien. En 1998, leur musique est encore teintée de l’acid-jazz anglais. Hommage à Maceo Parker.

balistic 18 Balistic Brothers “Good Vibes…goodnight” (1994). Groupe inconnu, label inconnu mais album très connu par les amateurs de soirées “groove” entre 1994 et 1996. Soul, funk et un soupçon de jazz.

19 Hustlers Of Culture “Southside” (1994). Des new-yorkais du mouvement hip-hop s’amusent avec de la soul, du jazz et des breakbeats. Des samples, des collages et de vrais instruments pour un résultat ahurissant et surprenant.

lack of 20 Lack Of Afro “One For The Trouble” (2014). Adam Gibbons, DJ anglais dans ses oeuvres. Un son actuel grâce à une production sans failles mais les bases “roots” de la soul sont là avec une pincée de hip-hop et un petit saupoudrage electro. Le tout au service du groove !

mandrill 21 Mandrill “Fencewalk” (1973, Collectables). Un titre qui a plus de quarante ans. Tout simplement incroyable. Parfait exemple d’une association bass-batterie qui donne envie de danser. L’album “Composite Truth” dont est tiré ce titre fut leur plus gros succès commercial.

rebirth 22 Outside “Crazy” (1994, Dorado). Encore des anglais issus du courant “acid-jazz”. Groupe de Matt Cooper qui multiplie les collaborations avec d’autres avant de se lancer au milieu des années 1990. Groupe culte sur label culte (Dorado).

Pour Benjamin et Christelle…

L’image choisi pour le titre est un dessin de Mode 2. Il n’a pas son pareil pour capter l’énergie de soirée où les gens dansent sur le groove…

One comment

Laisser un commentaire