JUPITER & OKWESS : Mise en orbite mystique

 cet album résolument rock et mystique mêle des éléments traditionnels de la culture congolaise à une musique plus contemporaine. Chaude, violente, la musique de Jupiter bénéficie d’une super production à la qualité sonore irréprochable. Beaucoup de cordes souvent mélodiques, parfois mélancoliques.

 

Volontairement ou pas, Jupiter rend un vibrant et chaud hommage aux grands de la musique congolaise et ils sont nombreux. Je pense particulièrement à zaiko langa langa, Nico, Rochereau, Tabu Ley, Franco et le TP ok jazz…Flagrant sur “Nzele”. Derrière “Jupiter” se cache Jean-Pierre Bokondji, 54 ans, amateur de rumba, de soul et de rock. On retrouve les trois familles dans cet album.

Sur “Nkoy” et “pondjo pondjo”, des reminiscences de massive attack periode “100th window”. Même si 3D, alias Robert Del Naja alias leader de “massive attack” ne signe ici officiellement que la pochette, on peut penser que son rôle a été plus important.

“Le temps passé” rappelle les “heures passées” de Jonasz mais ici le temps semble ne pas être passé. Seul titre acoustique et profondément nostalgique basé sur les voix. Jupiter nous ramène parfois instantanément dans les quartiers chauds du Kinshasa des années 60 et 70 avec une musique aussi torride et violente que le régime politique de l’époque. Production et ambiance d’aujourd’hui en plus.

La couleur est annoncée avec “Hello” : Guitare à la congolaise mais aussi guitares rock, choeurs mélodiques chauds et 4 minutes proches de la transe.

Un album hors norme, hors format à l’énergie débordante bon pour le corps et l’âme. Au fait ! Damon Albarn est de la partie…

Jupiter & Okwess Kin Sonic (2017, Zamora)***

Sortie : 03 mars 2017

Genre : World

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.