Ledeunff : Enfin en solo!

L.A.D.Y feat Phoenix Troy Nous avons connu David Ledeunff il y a dix ans lorsqu’il était membre du “Hocus Pocus” alors en devenir. En dix ans, Ledeunff s’est forgé une image “roots” entre reggae et blues. Guitariste, c’est souvent lui qui assurait les interludes lors des concerts des Hocus. Mais son E.P. solo est surprenant : Rencontre.

david le deunff

Musiculture : Enfin ton premier E.P.! Que ressens tu à la veille de sa sortie ? 

Ledeunff : Excité comme une puce !

Je vais enfin exister dans le monde du disque, en mon nom !
Et surtout je trouve l’aventure de ce premier disque enrichissante. J’ai pu collaborer avec des artistes avec lesquelles je voulais travailler et ils ont répondu présent à l’appel.
Une page se tourne pour moi, j’ai hâte de voir la suite !
M. : On avait parlé ensemble d’un album un peu reggae un peu blues. Tu sembles avoir choisi d’autres orientations. Comment s’est fait le choix artistique des titres ?
 
L. : Et bien c’est assez simple, je ne me souviens pas exactement de la dernière fois où l’on s’est vu, mais j’ai simplement évolué, et je n’écoute plus autant de reggae qu’avant. Même si j’aime toujours autant cette musique. D’ailleurs, j’ai la chance d’être en ce moment en tournée en France avec Steel Pulse, un groupe que j’écoute depuis mon enfance…!!!
Incroyable!
Mais j’ai encore du travail avant d’arriver à leur niveau !

20syl à répondu présent à l’appel de la réalisation artistique, et vu qu’on travaille ensemble depuis bientôt 10 ans, on se connait bien et on peut décider de la direction d’un morceau sans se prendre la tête. De plus il a réussi à garder mon “essence”, tout en me faisant voyager vers des univers que je n’aurais pas visité tout seul. Il a enrichi mon travail avec sa “patte”!

M. : Phoenix Troy, ton invité sur le premier single, tu l’as rencontré comment ?

L. : Par le biais de “myspace”. A l’époque, j’avais une “compo” instrumentale qui lui a plu. Il m’a contacté et nous avons vite accroché. Au bout de huit ans, le “jam” est devenu “L.A.D.Y.”!

M. : D’autres surprises sur le E.P. ? D’ailleurs, pourquoi un E.P. et pas un album ?

L. : C’est une manière de présenter mon travail en deux temps. Réussir à présenter cinq titres forts et assez variés. Cela me permet d’exister en tant que “Ledeunff”, de faire partager une facette de mon univers musicale tout en préparant le reste de l’album et le “live” en band!

M. : La production avec 20syl, où s’est-elle faite ?

L. : Chez lui, dans un “home” studio très simple mais bien équipé.

M. : Sur les productions “On and on” (Hocus pocus, C2C), on retrouve une partie d’Electro Deluxe. As tu leur section de cuivres avec toi ?

L. : Et non ! Mais ce sera peut être sur l’album, qui sait ?…(sourire).

david le titre ici

Pour lui rendre visite.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.