Mystique Craig Armstrong

Craig Armstrong - it's nearly tomorrow Chaque sortie d’album de Craig Armstrong est un évenement. Celui-ci ne déroge pas à la règle.

Craig Armstrong

Bien sûr, ce nouvel opus sonne un peu trop comme les précédents et il y a une impression de “déjà entendu” mais il y a un style Craig Armstrong vite reconnaissable. La façon de régler les sections de cordes, la beauté des chants, le son et les arrangements de piano, l’ambiance générale grâve, nostalgique, inquiétante, c’est tout cela Craig Armstrong. Et c’est valable pour ses albums solo comme pour ses B.O. de films.

“Nearly tomorrow” est directement en prise avec “As If To Nothing”, chef d’oeuvre de 2002 enregistré juste après les attentats new-yorkais de 2001. “Sing” et “Strange Kind Of Love” sont exactement de la même veine. Brett Anderson (du groupe Suede) et Paul Buchanan (du groupe Blue Nile) jouent un rôle essentiel pour les voix. Scott Fraser, le fidèle bassiste est toujours là à la production. Et encore cette impression d’eternité, d’intemporel, cette beauté sublime qui transcende les genres. Craig Armstrong est au dessus de la mêlée, depuis longtemps et pour longtemps.

Nearly Tomorrow (2014, BMG)***

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.