Ronson et le Funk

Ronson4 Si vous avez grandi avec le funk des années 80 façon The Time, SOS Band, T-connection ou One Way, cet album est pour vous.

Co-écrit en grande partie avec Michael Chabon (9 des 11 titres), l’album est calibré pour la danse. Du funk et du bon ! La section de cuivres est absolument terrifiante ainsi que les lignes de bass, base du funk des années 80. Ronson s’amuse aussi avec la soul des années 70, sur “Feel Right” par exemple, avec un Mystikal au sommet de sa forme et un guitariste au top. Là, on flirt avec James Brown et les JB’s. Mais Stevie Wonder nous ramène vite à un funk davantage destiné aux radios, comme celui qu’il produisait avec “Lady In Red” et son harmonica declenche rapidement la nostalgie de cette époque sur “Crack In The Pearl Part II”.

Une fois encore, Ronson joue sa carte DJ en nous promenant dans les différents styles de funk des 80’s et c’est très réussi. En fait, on pourrait croire qu’il avait écrit ces chansons à l’époque pour nous les servir maintenant mais il n’avait que huit ans à la sortie de “Lady In Red” ! Donc ? Il est fort ! Fortement conseillé.

Uptown Funk (2015, RCA / Sony)***

Ses sources d’inspiration :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.