Sugarhill Gang

Big Bank Hank“Sugarhill Gang”, un nom prestigieux. Derrière ce trio se cachaient les rappers “Master Gee”, “Wonder Mike” et “Big Bank Hank”. Ils ont ouvert le premier chapitre de l’histoire du rap, la première page.

En 1979, leur titre “Rapper’s Delight”, construit sur la ligne rythmique du “Good Times” de Chic, met en lumière une culture “underground”, celle des “block party” de New-York. Le single se vend à huit millions d’exemplaires. C’est Sylvia Robinson, chanteuse funk des 70’s, qui sent le potentiel commercial du rap. Elle les réunit et leur offre une chance inéspérée. Même si leur carrière se limitera à ce hit, les “Sugarhill Gang” enregistreront d’autres titres comme “8th Wonder” et “Apache”. Mais leur succès ne depassera pas la première moitié des années 80.

Si à leur arrivée, beaucoup pensent au rap comme un courant éphémère, l’histoire a prouvé qu’il n’en était rien. La culture hip-hop a dominé les vingt années suivantes. Ils ont été les premiers et personne n’a jamais oublié ce titre, ni la voix de Henry “Big Bank Hank” Jackson, parti d’un cancer le 11 novembre 2014 à l’âge de 57 ans. Historique.

Artistes du même genre ou de la même époque : Kurtis Blow, Grandmaster Flash, Spoonie Gee, Run D.M.C., Whodini, Fat Boys, Afrika Bambaataa, Kool DJ Herc.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.