Cesaria Evora

cesaria           Originaire du Cap Vert, Cesaria Evora était connu dans le pays depuis bien longtemps avant d’être reconnu dans le monde entier. Elle était l’interprète de la morna la plus respectée du Cap vert.

On pourrait définir ici la “morna” comme le blues ou le fado du Cap vert. Une musique nostalgique, mélange de percussions d’Afrique de l’ouest, de fado portuguais et de modhinas brésilien. Elle le chante dès l’âge de seize ans après une rencontre avec un seduisant guitariste. A la fin des années 60, ses enregistrements sont commercialisés aux Pays-Bas et au Portugal.

Cependant, Evora n’a encore jamais quitté son pays. Elle abandonne même le chant au milieu des années 70. C’est en 1985, âgée de 45 ans, qu’elle décide de revenir à la musique. Elle se rend au Portugal pour l’enregistrement d’une anthologie conscrée aux chanteurs du Cap Vert. Elle enregistre deux titres. Cette experience la mène à Paris, alors capitale de la “world music”. Entre 1988 et 1992, quatre albums marquants qui l’imposent dans le monde. Elle chante en Europe, en Afrique, au Brésil, au Canada et aux Etats-Unis.

Elle marque profondement la France avec l’album “Miss Perfumado”. C’est l’époque reine pour la “World”, l’époque du label “Real World” de Peter Gabriel, celle des débuts de Salif Keita, Mory Kante, Ali Farka Toure et d’autres artistes africains. La “world” represente alors 12% des ventes d’albums en France. Période propice pour Cesaria Evora car le public est receptif.

Cette popularité, Cesaria Evora saura la maintenir jusqu’à la fin. Elle enregistre et tourne sans cesse. Elle multiplie également les collaborations avec Bonnie Raitt, Orquestra Aragon, Caetano Veloso et d’autres. En 2004, elle remporte le “grammy” dans la catégorie “meilleure oeuvre de world music” pour son album “Voz d’Amor”. La même année, elle est décorée “officier des Arts et des Lettres” par le ministre de la culture français.

Deux ans plus tard, elle enregistre “Rogamar” à Mindelo, sa ville natale. Trois ans plus tard (2009), elle sort “Nha Sentimento”, également enregistré en partie au Cap Vert avec des chansons de Teofilo Chantre. Mais ses soucis de santé prennent le pas sur le reste. Son coeur ne lui laisse pas beaucoup de repit. En 2011, elle annonce la fin de sa carrière. Elle décède le 17 decembre 2011 à l’hopital de Mindelo. Son rythme de vie et son goût pour le cigare ont eu raison d’elle.

Sa forte personnalité, sa voix, son style, sa musique ont profondemment marqué la “world music”. Elle était très impressionnante et très intimidante car croyez moi, quand vous arrivez dans un studio d’enregistrement sans savoir qu’elle est là et qu’elle vous ouvre la porte, ça calme ! C’était en 2004 et je n’oublierais jamais cette grande dame.

Discographie

evora1 La Diva Aux Pieds Nus (1988, Windham Hill)***

evora2 Miss Perfumado (1992, Elektra)***

cesaria3 Cesaria (1995, Nonesuch)***

cesaria4 Café Atlantico (1999, RCA)***

mar azur Maz Azul (1999, Elektra)***

evora5 Voz d’Amor (2003, RCA)***

rogamar Rogamar (2006, RCA)**

cesarialast Nha Sentimento (2009, Sony)***

Artistes du même genre ou de la même époque : Teofilo Chantre, Bonga, Omara Portuondo, Dulce Pontes

3 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.