DJ MAX

 D’origine guadeloupéenne, DJ Max est né le 14 Mars 1966 en banlieue parisienne (Créteil). Pionnier du Hip-Hop français, il commence en 1985 et se place parmi les quelques deejays parisiens qui se comptent sur les doigts de la main. En effet, à ce moment là, DJ Jo, Asko, Cut Killer, DJ Mehdi, DJ Molskee n’ont pas beaucoup de concurrence.

C‘est le début de la culture hip-hop en France et tout se passe entre le terrain vague de la chapelle, Radio 7 puis radio nova. Il pratique également graffiti et danse (smurf) quelques années avant de tourner autour de l’univers des platines qu’il maitrise rapidement en s’inspirant des deejays londoniens et new yorkais.

Il démarre avec les soirées désormais mythiques organisées par “Radio Nova”, au coté de DJ Dee nasty. Nous sommes en 1986 et ça se passe au sulfureux club “Globo”, Paris. Tous les précurseurs du hip-hop en France sont là, de Joey Star à Squat en passant par Sign et Mode 2. Le fameux passage de Dj Cash Money, champion du monde des DJ “DMC”, résonnera pendant de nombreuses années dans la tête de bon nombre de passionnés.

DJ Max enchaine ensuite avec les incontournables soirées “Zoopsies” au Bobino, fréquentées par de nombreuses célébrités telles que neneh cherry, nina hagen, Paco rabanne, karl lagarfeld, jean paul gauthier, Madonna… Le lieu est plus branché et plus exposé que le “Globo”. Désormais, DJ Max ne joue plus uniquement pour les précurseurs du hip-hop. Ces soirées sont aujourd’hui encore cultes pour beaucoup. Votre serviteur n’oubliera jamais les soirées “Zoopsie” du vendredi soir rue de la gaieté, Paris.

Voulant passer à l’étape supérieur, il décide de se présenter au championnat de France “DMC” et remporte le trophée durant cette fameuse année 1990.

 Il ne s’arrête pas là. Passionné de musiques depuis son enfance et petit dernier d’une famille nombreuse, il grandit avec le groove venu d’outre atlantique grâce à ses frères ainés. Il développe son oreille musicale et vient petit à petit à la composition. Jour après jour les beats se caractérisent, les avis des proches se confirment, les écoutes se font de plus en plus pointues, les inspirations se multiplient et Max trouve son propre style. A partir de ce moment, les collaborations avec les rappeurs, les chanteurs et musiciens deviennent une source d’énergie. Très demandé, il travaille avec Nuttea & MC Jean GAB 1 (“hé hé hé” “virgin records”), Raggasonic (bleu blanc rouge – Remix Instrumental / “Source”), TRADE UNION & CASEY (“Quelqu’un”, “virgin / hostile”, Compilation “Indigo version R n B”), Afro Jazz (“Afrocalypse”, “island records), Tonton David (Livret de famille / “Bansa music”), BEYA chanteuse (“New Day”, “Feel Conductor”), POLO (“La monnaie blesse” / “Virgin Records”), Suprême NTM (“Paris sous les bombes”, Epic).

Bref ! DJ Max est non seulement un DJ de la première heure mais également un excellent “beatmaker” et arrangeur qui a marqué la culture hip-hop et la culture des clubs en France. C’est également un individu modeste qui n’a jamais cherché la gloire. Son C.V. parle pour lui.

Il prépare actuellement son nouveau projet en solo qui verra le jour septembre 2018… Stay tune !!!

Pour écouter les mix récents de DJ Max, c’est ici .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.