FUNK-1985 / CAMEO

 Il reste bien peu de choses du groupe Cameo aujourd’hui. Pourtant, il eut une réussite insolente et fut une influence majeure pour de nombreux rappers, grâce à des albums comme ce “Single Life”.

Cameo est l’un des très rares groupes à avoir bien abordé la transition entre les années 1970 et 1980. Dans les 70’s, Cameo joue un funk brut, authentique, acoustique, basé sur les cuivres. Tout comme les “Parliament / Funkadelic”, Ohio Players, Earth Wind & Fire ou les Commodores, il est connu pour sa section de cuivres.

Mais les années 1980 sont là et avec elles, synthés et “electro-funk”. Larry Blackmon, leader et mentor, est déterminé à rester dans la course. Il va y parvenir de belle façon. Le son de Cameo au milieu des 80’s correspond exactement aux attentes du public funk : bass en avant, synthés et nouvelles technologies. Par conséquent, “Alligator Woman”, cet album et le suivant de 1986 (“Word Up !”) n’ont plus rien à voir avec “Cameosis” ou “Knights Of The Soundtable”.

Cameo est devenu un trio dévolu à une musique résolument contemporaine. Celle-ci est construite autour de la bass (synthé et électrique) et du beat. Les cuivres sont passés au rang des invités. “Attack Me With Your Love” et le titre éponyme sont d’énormes hits en 1985. Un funk urbain, propre, pour la nouvelle middle-class noire américaine et la jeunesse. Un funk également beaucoup centré sur les voix. Il faut dire que Tomi Jenkins et surtout Nathan Leftenant sont d’excellents interprètes aux voix flexibles à souhait.

Hormis les deux titres déjà cités, l’album contient “I’ve Got Your Image”, autre titre fort. Il y a l’effet de surprise “A Good-Bye”, belle ballade plus pop que R&B. Cameo reste fidèle à son goût pour le reggae. “Little Boy Dangerous Toys” est un reggae très politisé contre la guerre nucléaire et la course aux armements. Par la suite, Cameo aura de plus en plus ce côté engagé dans les textes.

“Single Life” est un excellent cru dans la discographie de Cameo. Il sert de laboratoire de sons au “Word Up !” qui suivra un an plus tard avec un succès international énorme. L’époque change vite, Cameo aussi. Le Cameo de ces années-là laissera des traces profondes chez 2pac et d’autres rappers qui reprendront ou sampleront allégrement ces albums dans les années 1990.

 Cameo “Single Life” (1985, Island)*** Acheter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.