Ray LEMA

ensemble-ray-lema-33 Depuis 1982, le pianiste Ray Lema réside en France. Et quel parcours depuis cette date !

Curieux de toutes les musiques, précurseur et touche à tout, Ray Lema se fait connaître dans le milieu de la “World” Musique des années 80 qui découvre alors les Musiques Africaines. En effet, la fin des années 1980 et le début des années 1990 marque la grande période des musiques africaines en France. Geoffrey Oryema, Salif Keita, Mory Kante, Ray Lema et d’autres sont en pleine lumière.

Il réalise diverses collaborations qui enrichiront ses compositions et son univers musical : de Stewart Copeland (ex-batteur de Police) aux Voix Bulgares, en passant par les Tyour Gnaoua d’Essaouira et l’Orchestre de Chambre de Sundsvall en Suède, ou encore au Brésil avec le chanteur et compositeur Chico César et plus récemment en soliste invité de l’Orchestre Jazz Sinfônica de São Paulo.

Cette quête inlassable de l’Autre donne à Ray Lema un profil tout à fait inclassable. Il a publié une vingtaine d’albums, tous différents les uns des autres mais marqués cependant par un langage musical très personnel, témoins des rencontres de cet étonnant musicien-voyageur et éternel étudiant ainsi qu’il aime à se définir. Ray Lema peut passer d’un projet duo tourné vers le groove (avec Joachim Khun pour le “Euro African suite”) aux musiques d’Europe du Nord sans aucun problème. Il a reçut plusieurs prix et distinctions pour l’ensemble de sa carrière, dont un “Django” d’Or et un “Grand Prix Charles Cros” de la Musique  2013.

Il compose régulièrement pour le cinéma et le théâtre.

L’enseignement musical en Afrique reste une de ses priorités, parrain et initiateur du projet de l’Université Musicale Africaine -UMA-, Ray Lema se bat pour l’établissement d’une école panafricaine de Musique supérieure en Afrique. Il est aussi le porte-voix du projet “l’Histoire Générale de l’Afrique” de l’UNESCO dont le contenu simplifié devra servir de base pédagogique pour les écoles primaires et secondaires en Afrique.

En concert, Ray Lema se produit en piano solo, en quintet ou dans une formation de trio vocal avec Fredy Massamba et Ballou Canta, accompagné à la guitare acoustique par Rodrigo Viana, le Nzimbu project .

Toujours ouvert à de nouvelles rencontres, on le retrouve partageant la scène  avec des formations symphoniques telles que le Jazz Sinfônica de São Paulo (Brésil), l’Orchestre Universitaire de Brest (France), l’Orchestre Symphonique de Wuhan (Chine) ou en novembre 2014 avec l’Orchestre Symphonique de Salvador de Bahia sous la direction du Maestro Carlos Prazeres. Bref ! Ray Lema est un caméléon, insaisissable.

Pour 2016, nouveaux projets , nouveaux albums pour cet infatigable compositeur, faiseur de sons et de chansons : un deuxième opus de son formidable quintet avec un certain Etienne Mbappe à la bass (sortie prévue en avril 2016), un duo de pianos avec Laurent de Wilde, puis son projet “Still Point” écrit pour quatuor à cordes. Je vous l’ai dit, il n’est jamais là où vous l’attendez. Un chanteur, compositeur et leader de groupe très attaché à l’innovation.

Discographie selective

lema1 Gaia (1991, Mango)**

lema2 Ray Lema, Professeur Stefanov et les voix bulgares (1993, Buda)**

lema3 Tout Partout (1995, Buda)*

lema4 Ray Lema & Joachim Kühn “Euro African Suite” (1995, Buda)***

lema5 Green Light (1996, Buda)**

lema6 Kinshasa-Washington D.C.-Paris (1997, Celluloïd)**

lema8 Ray Lema, professeur Stefanov et les voix bulgares (1997, Tinder records)**

lema9 Safi (2001, Tinder records)***

lema10 Paradox (2007, Naïve)***

Artistes du même genre ou de la même époque : Etienne Mbappe, Manu Dibango, Wasis Diop, Lokua Kanza, Pierre Akendengué.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.