Chef d’oeuvre de KIWANUKA

love&hatecover “Home Again”, premier album de 2012, était déjà ambitieux et très réussi. Mais là, le monsieur va plus loin et nous offre une oeuvre magistrale, somptueuse, chose rare pour un deuxième album. Attention, ça frôle le chef d’oeuvre.

Le londonien reste dans les limites d’une soul retro chaude mais avec de nouveaux ingrédients et du nouveau personnel. “Love & Hate” est largement à la hauteur des attentes de son public, attentes très exigeantes.

Et il débute de façon magistrale avec un “Cold Little Heart” de 10 minutes où choeurs, piano, violons donnent un titre puissant, élégant, homérique d’une émotion rare.

“Home Again” était intimiste avec un son très roots façon “enregistré dans la cave”. Là, la production est énorme et met une distance entre Kiwanuka et son public. Plus question de cave ! On sent le gros studio adapté à l’enregistrement de sections de cordes, notamment. La presence du producteur Danger Mouse est pour beaucoup dans la puissance du son de ces dix titres. L’album est plus introspectif. On y perçoit davantage les influences R&B, funk et rock des années 1970 chères à l’artiste. Issac Hayes et Terry Callier ont mis un peu de leur âme dans cet album. Flagrant sur “Place I Belong”. Fela les rejoint un instant pour un petit détour afro-beat (“Black Man In A White World”). Les thèmes sont très actuels et abordés de façon très personnelle. Niveau production, la prise de son est plus aérée. Il n’est pas rare de froler le silence un instant puis rythmique et guitare groove ou tambourins et guitares funky mais sombres. Quand à sa voix…

“Love & Hate” n’a pas grand chose à voir avec l’album précédent. Le monsieur a grandi et de quelle façon ! Kiwanuka repousse les frontières et enregistre une oeuvre sombre, aérienne, pleine de grâce et de beauté d’une sensibilité artistique remarquable, à l’image de la pochette. Pour vous dire encore plus clairement à quel point cet album est fort : J’ai souvent pensé au “What’s Going On” de Marvin Gaye en l’écoutant. Pour un deuxième album, c’est très très impressionnant. Un énorme album de soul qui fera date.

Christelle Leleu

Michael Kiwanuka Love & Hate (2016, Interscope / Polydor)*** Acheter

Sortie : 15 juillet 2016

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.