CINEMA

cinema-wrong_house Il est de ces groupes qui n’enregistrent qu’un album mais dont le travail est auréolé et culte. C’est le cas du groupe “Cinema” au sein de la communauté funk. Un seul album commercialisé en 1988 et intitulé “Wrong House” mais un album marquant, inoubliable.

Lorsque “Wrong House” arrive dans les bacs des disquaires en 1988, la pochette est sobre, élégante et attire l’attention d’un public spécialisé. De plus, à cette époque, le label “A&M” est synonyme de qualité et d’originalité. Donc, le marketing est très efficace et générateur d’achat. Une fois l’album sur la platine, on découvre un son funk insolite, hors mode. Un funk très électronique proche de celui de Minneapolis mais avec une forte personnalité et d’une spécificité indéniable. Les titres “up-tempo” ont un groove explosif, les ballades sont sublimes, intemporelles, minimalistes avec des voix et des mélodies supérieurs.

On apprend vite qu’un certain Craig Holliman est à l’origine du trio “Cinema”. Mark London et Kimberly Wright assurent guitares et voix à ses côtés. “New Girl Now”, “Put You In My Pocket”, “Who’s Gonna Tel”l, “Before The Moment Goes By”, “Everybody Get Restless”…Nombreux sont les titres au fort potentiel single. Les influences princières sont évidentes.

Mais en 1988, la priorité du label “A&M”, c’est Janet Jackson. En 1988, le funk n’est plus. Désormais, le genre “new-jack swing” est dominant. Keith Sweat a tout emmené sur son passage avec son premier album et le trio Guy explose avec son premier opus et son single “I Like”. Teddy Riley est le producteur à suivre, bien avant l’arrivée de P.Diddy et de R.Kelly. Le hip-hop devient très puissant également. Résultat : Aucune promo pour l’album “Wrong House” qui passe inaperçu pour le grand public, pas pour les passionnés de funk. L’album est un peu comme ces trèsors, ces bons plans dont on garde jalousement le secret et l’exclusivité. Le “bouche à bouche” fonctionne mais avec des individus triés sur le volet. Ensuite, plus rien.

En 2006, Craig Holliman enregistre à nouveau des titres en prévision d’un nouvel album. Il me fera l’honneur de m’envoyer la chanson “When I Was A Star”, preuve qu’il n’a absolument rien perdu de ses talents d’auteur, compositeur, producteur. Mais en 2006, trouver un label est un parcours du combattant.

“Wrong House” est un album rythmé, mélancolique, gracieux, intelligent, innovant, un bijou dans l’histoire du funk. Craig Holliman, décédé dans la deuxième moitié des années 2000 était à l’image de sa musique, une personne sensible, ouverte d’esprit, humble. Je voulais lui rendre hommage ici.

Cinema Wrong House (1988, A&M)***

Artistes du même genre ou de la même époque : Brownmark, Jesse Johnson, Da Krash, Mazarati, Chico Debarge, The Family.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.