Daft Punk

daft D’abord pionniers de la “house music” en France au début des années 90, les Daft Punk sont ensuite devenus une référence mondiale grand public de la musique électronique. Un duo très influent icône de la culture techno.

Guy-Manuel de Homem-Christo et Thomas Bangalter ont vite connu le succès grâce à un mélange unique entre “acid-house”, pop, rock-indé et hip-hop. Mais les débuts avaient été laborieux. Leur premier projet ensemble, le groupe rock indé “Darling” spécialisé dans les reprises, sera un échec. Mais cet échec leur permettra de trouver le nom “Daft Punk”. Dans un article de “Melody Maker” (magazine musicale anglais), ils se font massacrer et traiter de punk idiot. Ils choisissent ce nom pour ne jamais oublier cet épisode.

soma Le rock semblant être un cul-de-sac, ils se dirigent alors vers l’underground electronique. En 1993, premier single intitulé “The New-Wave” sur le label “Soma”, alors référence en la matière. Instantanément, la presse spécialisée les désigne comme des innovateurs. Le single suivant, “Da Funk”, sera leur premier hit se vendant à 30 000 exemplaires.

A cette époque, leur travail est encore très underground, suivi par quelques amateurs de la techno. Ça ne va pas durer.

stardust Avec seulement trois singles (“The New Wave”, “Da Funk” et “Musique”), le groupe est déjà sujet à bataille entre maisons de disques. En 1996, le duo signe avec “Virgin” grâce à Emmanuel De Buretel. “Homework” voit le jour l’année suivante. Leur musique est brassée, orientée pour les clubs avec un savant mélange de house, de funk, d’electro avec des breakbeats très hip-hop et des samples à l’excès sur le modèle des Chemical Brothers ou des Monkey Mafia. En plus de son rôle dans “Daft Punk”, Thomas Bangalter met en route le label “Roulé”. Il y enregistre sous son nom le single “Trax On Da Rocks” et sous le pseudo “Stardust” le hit mondial “Music Sounds Better With you”.

Mars 2001, après quatre longues années, le duo sort enfin “Discovery”. Succès supérieur au premier opus. Le Live “Alive 1997” à la fin de 2001 puis à nouveau quatre ans pour la conception de “Human After All”. Sur le modèle Massive Attack, les Daft Punk prennent le temps sans subir le dictat des maisons de disques et c’est tant mieux.

2009, premier “grammy awards” aux Etats-Unis pour le titre “Harder Better Faster Stronger”. C’est déjà un événement en soit. Des français du milieu électronique qui remporte un “grammy”…Du jamais vu.

Pendant ce temps, en France, le duo n’a plus le même impact. On pense plus à Daft Punk comme un groupe de scène que comme un gros vendeur de cd. Et c’est tant mieux ! Le cd est en berne.

C’est à cette époque que le duo annonce qu’il aura en charge la B.O. de “Tron : Legacy”, la suite du classic “Tron” de 1982. Elle voit le jour en 2010 et le duo fait une apparition dans le film.

daft grammy Cette B.O. est un beau tremplin pour leur chef d’oeuvre : “Random Access Memories“. Bangalter et Homem-Christo entrent dans une autre dimension avec cet album, au niveau artistique et au niveau de la réussite. Génial dans les idées, génial dans son concept, génial dans le choix des musiciens, “R.A.M.” est un très grand disque dans leur parcours et dans l’histoire de la musique. C’est leur plus gros succès commercial à ce jour. Quatre “grammy” à la clef : “Meilleur album de dance music”, “album de l’année” tout genre confondu, “meilleur qualité d’enregistrement”, “meilleur performance pop”.

girl En 2014, on les retrouve sur l’album “G.I.R.L.” de Pharrell Williams et aux côtés de Jay-Z sur le titre “Computerized”.

Après ça, on fait quoi ?

Discographie

daft1 Homework (1997, Virgin)***. Une avalanche de funk-house qui redonne forme à une music disparue depuis la grande période funk-disco. De belles lignes de bass, du vocoder, des breakbeats et un style qui font de cet album un classique. Tout n’est pas encore au top mais les bons titres le sont tellement qu’ils font de “Homework” un indispensable.

daft2 Discovery (2001, Virgin)***. Une production encore irréprochable. Romanthony et Todd Edwards, deux grandes figures de la scène “garage” new-yorkaise, sont de la partie. Fini l’hystérie “acid-house”. Ici le duo se dirige vers le disco et vers l’electro façon 80’s.

daft3 Alive 1997 (2001, Virgin)***. Rare “live” à respecter sur cd l’effet du “live” direct. Une version de “Da Funk” allongée de 16 minutes. Une qualité de production incroyable pour un “live”.

daftslum Daft Vs Slum Village (2001)**. Rencontre entre le groupe rap de Jay Dee et les Daft Punk avec une pochette magnifique signée Mode 2. Très rare.

daft4 Human After All (2005, Virgin)**. Leur album le plus simple, réalisé en six semaines. Déconcertant pour de nombreux fans. Une approche de production minimaliste pour des idées également minimalistes. L’album ne soulève pas autant d’émotions à l’écoute que les précédents. Il n’est pas mauvais, il est juste “pas mal” et le duo ne nous avait pas habitué à ça.

daft5 Alive 2007 (2007, Virgin)***. Dix ans exactement après leur premier “live”. Un live bien rythmé, maitrisé avec une énergie rare. Même les titres de “Human After All”, revus et rajeunis, sonnent bien. Bref ! Confirmation que les Daft Punk sont aussi forts sur scène qu’en studio.

daft6 Tron : Legacy (2010, Walt Disney)**. A l’image du film ! Cette suite est plus abouti que l’original, différente et supérieure. Le film amène le concept “Tron” à un autre niveau, très supérieur. Il en va de même pour la musique des Daft Punk. Elle colle parfaitement aux images. Mais surtout, on sent que le duo est passé à une autre étape, supérieure également.

daftadele Daft Punk Vs Adele (2012)***. Une chanson très funk façon 80’s. Il y a du “Get Down Saturday Night” à la Oliver Cheathan dans ce titre. Un petit coté rétro pour une Adele déjà très soul à la base. Belle association.

daft7 Random Access Memories (2013, Columbia / Sony)***

Artistes du même genre ou de la même époque : AIR, Chemical Brothers, Dimitri From Paris, LCD Soundsystem, I:Cube, Prodigy, Cassius, Basement Jaxx, Roger Sanchez,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.