DIAZPORA

Diazpora joue du funk et du bon ! Depuis 2002, cette formation de neuf musiciens, originaire de Hambourg, cultive un groove authentique, un funk pur avec une énergie puissante.

Cinq albums en quinze ans. Le dernier est intitulé “Islands”.

Hans-Christian Stephan, le trompettiste, a travaillé avec Gregory Porter. Comme lui, chaque musicien a un passé bien rempli sur les scènes jazz et funk internationales et sur la scène germanique. La section rythmique est aussi redoutable que la section de cuivres.

“Diazpora”, c’est une musique hybride entre soul façon “blaxploitation“, steel band, funk de la tribu “P-funk” qui s’inscrit dans la nouvelle école “groove” lancée au milieu des années 2000. On y trouve “Pimps Of Joytime” et Eric Axelman, entre autres.

“Island” est une grande fête qui rassemblera amateurs de musiques “black” des 70’s mais aussi les curieux fondus du funk des années 2000. Une incitation au voyage qui nous transporte également en Afrique avec des titres “afro-funk” furieusement percutants comme le “Kinshasa Strut” par exemple. Ici, aucun temps mort mais un funk intense, chaud, calibré pour la scène. Un vibrant et magnifique hommage à la “Stax“, à James Brown et Maceo, à Clinton et et aux P-Funk allstars ainsi qu’aux générations suivantes. A l’écoute de leur album, on pense vite aux productions des labels “Irma” ou “Ubiquity” ainsi qu’aux nordiques de Blacknuss dont l’album de 1994 a fait date. Non, le funk n’est pas mort. En tout cas, en Allemagne, il brille encore d’une lumière aveuglante.

Diazpora “Islands” (2017)*** AcheterBandcamp

Artistes du même genre ou de la même époque : Brooklyn Funk Essentials, Pimps Of Joytime, Blacknuss, Slapback

Merci à Christophe Lemaire pour la découverte.

Laisser un commentaire