Djeli Moussa Condé

djeli cover Le monsieur a une belle carte de visite ! Ecoutez un peu ! ce griot, prodige de la kora, a joué aux côtés de Manu Dibango, Salif Keïta, Mory Kante mais aussi Richard Bona, Alpha Blondy, Cesaria Evora et Hank Jones. Il est donc capable de passer de la musique africaine traditionnelle au reggae et au jazz. Son nouvel album “Womama” vient de voir le jour.

Djeli Moussa Condé est originaire de Guinée-Conakry. Il est d’une famille de griots, ces compteurs et chanteurs qui maintiennent en vie la tradition orale en Afrique. Il est aussi un excellent joueur de kora. L’UNESCO lui a d’ailleurs décerné un diplôme.

Après de nombreuses expériences musicales en Afrique, il se pose en France, Paris, plus exactement le 93, chaudron multi-culturel qui nous a donné de nombreux artistes aux musiques métissées et urbaines.

Depuis, des enregistrements et des tournées avec ceux cités plus haut et un album avec Vincent Lasalle en 2012.

“Womama”, nouvel opus, vient de sortir.

Djeli pose des textes souvent engagés sur une musique qui fusionne afrique traditionnelle, reggae avec des éléments rock et parfois funk (“Lady” et sa guitare wah-wah). Hormis la kora, sa musique utilise allègrement flûte, percussions, guitare et programmations. Un hommage à Nelson Mandela et un album “arc en ciel” comme le pays de Mandela.

“Salsa Africana” rappelle que le berceau de la salsa, c’est l’Afrique. Africando nous l’avait démontré avec brio, Djeli en rajoute une couche avec ce titre chaloupé et frais.

“Womama” est plus dans la tradition des Mory Kante ou Salif Keïta. Une musique africaine fortement teinté de pop. Des choeurs entrainants, une guitare pop et des percussions pour un titre calibré pour la danse et la fête.

“African bond” flirt avec l’électronique. Un titre très groovy qui sent bon la rue et les clubs.

Au global, un album agréable pour l’écoute et la fête avec un savant mélange acoustique-synthétique très contemporain.

Djeli Moussa Condé “Womama” (2015, Buda)**

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.