JAZZ-FUNK-1987 / MADHOUSE

Cette formation princière menée par Eric Leeds (saxophoniste de Prince) est une des premières signatures du label “Paisley Park” mis en place par Roger Nelson.

Quand ce 2eme album voit le jour en 1987, Prince et son groupe “The Revolution” sont au sommet de leur art. Trois ans plus tôt, il y a eu le succès mondial de “Purple Rain” (album + film) qui les a propulsé au sommet. En 1987, ils enregistrent le chef d’œuvre “Sign O The Times”. Dans ce contexte, Prince trouve encore le temps d’enregistrer pour les artistes de son label fraichement crée.

Madhouse est une formation qui joue une musique jazz-funk avant-gardiste. C’est le groupe d’Eric Leeds qui assure ici saxophone tenor et baryton, flûte et claviers. Dr Fink, clavier des “Revolution”, est de la fête. Avec eux, le bassiste Levi Seacer Jr et le batteur John Lewis. Les mots d’ordres sont humour, légèreté et création. La pochette rend compte de cet état d’esprit. Elle met en avant une des forces de Prince depuis quelques années : il a les femmes les plus pulpeuses et les plus sexy de la planète.

Niveau musique, il s’agit donc de se faire plaisir en conservant esprit de création libre et insouciance. C’est écrit sur la pochette : “new directions in garage music” ! Les titres sont également très recherchés : 8 titres intitulés 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16 ! Des claviers en nappes, des rythmiques synthétiques froides, des sons programmés, des voix samplées, quelques incrustations de piano avec de terribles jeux de sax et des bass acoustiques ou synthés, c’est ça le son Madhouse. Ici, pas de concessions commerciales, on joue et on s’amuse, point ! Leur musique servira souvent de laboratoire “secret” pour la musique de Prince. De nombreux sons de cet album seront utilisés pour la tournée “Sign O The Times” et pour le film du même nom.

Prince s’aménagera ce genre d’espace tout au long de sa carrière. Ce sera le cas avec “N.E.W.S.” ou avec “Xpectation” quinze ans plus tard. Les fans du maitre y trouveront toujours un grand plaisir.

Madhouse “16” (Paisley Park, 1987)***

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.