Jill Scott “Woman”

jill scott Depuis “The Light of the sun”, son album de 2011, Jill Scott avait donné priorité à sa carrière d’actrice en jouant dans trois films. Elle a aussi transféré son label “Blues Babe” de Warner à Atlantic tout en commençant à travailler sur ce cinquième album solo.

Dans le même temps, “Hidden Beach”, le label de ses débuts, commercialisait une compilation.

La voilà donc de retour avec un album original. Et cet album ressemble lui aussi à une compilation tant il est varié en sons et en qualité. Gospel, breakbeat, ballades, funk, Jill Scott s’amuse pour notre plus grand plaisir. David Banner, Andre Harris sont à la production sur “Closure” et multiplient les références à Curtis Mayfield et Larry Graham. Pour les ballades “Lighthouse” et “Cruisin'”, elle a travaillé avec Andrew Wansel, fils de Dexter Wansel, figure emblématique de la soul des années 70. “9th wonder” s’occupe quand à lui du titre “Beautiful Love”, duo avec BJ the chicago kid et assure de superbes lignes de claviers.

Plus encore que ses albums précédents, “Woman” aura un impact profond. La qualité est énorme, l’inspiration également. Cet album l’impose définitivement comme l’une des plus puissantes et plus originales voix du R&B contemporain.

Jill Scott Woman (2015, Atlantic)***

Genre : Soul

Sortie : Juillet 2015

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.