Mystique Wasis Diop

Wasis diop - sequences Un son sénégalais traditionnel avec de la “world music” contemporaine et une touche d’electronique, ainsi peut-on définir la musique de Wasis Diop.

C’est l’une des voix les plus remarquables de la musique africaine. Wasis Diop sort un nouvel album. “Séquences” réunit les plus grandes compositions musicales du cinéaste, chanteur et compositeur sénégalais. Seize titres qui nous font voyager du Sénégal à la France, du Tchad à Hollywood, un périple à l’image de ce pionnier de la “World Music”.

Ce guitariste sénégalais installé à Paris a marqué de son empreinte la “world music” depuis les années 90. Sa chanson “African Dream” ainsi que la B.O. du film “Hyenes”, réalisé par son frère Djibril, l’imposent rapidement. Sa sensualité, ses harmonies généreuses et ses mélodies mystiques n’ont pas d’égal sur le continent africain. “Un Regard Etrange”, extrait de son album “Sequences” de 2014 en est l’illustration parfaite.

Sa voix est la clef : Profonde, sombre, douce.

Diop arrive à Paris à la fin des années 80 pour des études d’ingénieur. Rapidement, il quitte l’université pour chanter et enregistrer avec le groupe jazz “West African Cosmos”. En 1989, il visite la Jamaïque. Sa rencontre avec Lee Scratch Perry est determinante. Il assure la guitare sur plusieurs titres du géant du reggae. De retour à Paris en 1990, il commence une collaboration avec la marocaine Amina Annabi. En 1991, leur chanson “C’est Le Dernier Qui a Raison” est N°1 à l’Eurovision. Un beau tremplin. Ensuite, direction le Japon pour travailler avec le saxophoniste Tasuaki Shimizu pendant deux ans. Son sens de l’eclectisme est fort. C’est à cette époque qu’il se lance en solo avec la B.O. De “Hyenes”. En 1995 et 1998, ses albums “No Sant” et “Toxu” sont acclamés par la critique et très bien reçus par le public. Le contexte est très favorable car Paris est la capitale de la world depuis le début des 90’s et les attentes du public pour le genre sont fortes.

Discographie

Wasis Diop - hyenes Hyenes (1993, Verve / Universal)***

Wasis Diop - nosant No Sant (1996, Polygram / Universal)***

Wasis Diop - toxu Toxu (1998, Polygram / Universal)***

Wasis Diop - judu bek Judu Bek (The Joy Of Living) (2008, Wrasse)*

Artistes du même genre ou de la même époque : Ismael Lo, Geoffrey Oryema, Toumani Diabate, Ali Farka Toure, Amoya, Youssou N’Dour.

One comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.