Najee : 13 en 27!

najeeDans les années 80, un jazz baptisé “Smooth Jazz” s’est developpé à partir de New-York. La sortie de “Tutu” de Miles Davis le mettra en lumière lui donnant également une légitimité auprès du grand public.

Dès le milieu des années 80, David Sanborn, Kenny G. et Najee s’imposent comme les meilleurs saxophonistes du genre. C’est sur ce dernier, à la carrière la plus longue, que nous allons nous attarder un peu.

Ce new-yorkais débute en solo au milieu des années 80. Il a débuté sur scène avec Chaka Khan et en studio avec Meli’sa Morgan, deux artistes confirmées à l’époque. Ensuite, il signe avec les productions “Hush” déjà responsables de Paul Laurence, Freddie Jackson et plus tard Alex Bugnon.

Son album “Najee’s Theme” voit le jour en 1986. Premier album et première nomination aux  “Grammy Award” pour “meilleure oeuvre instrumentale de l’année”. Sa musique entre jazz et funk, synthétique, aseptisée s’inscrit dans la musique de la “nouvelle école” new-yorkaise.

Entre 1986 et la fin des années 90, Najee enregistre sept albums avec un succès constant. Il travaille également avec la chanteuse Milira, le batteur Omar Hakim et le chanteur Freddie Jackson. Marcus Miller et Alex Bugnon écrivent des titres pour lui.

Avec Keith Robinson et Alex Bugnon, il était la promesse d’un succès jazz pour le label Hush/ Orpheus des frères Huggins.

Au début des années 2000, il met sa carrière solo entre parenthèse et devient le saxophoniste de Prince. Sur l’album “Rainbow Chidren” du maître de Minneapolis, le sax, c’est lui. Il reste cinq ans sans enregistrer d’albums mais il en offrira néanmoins quatre sur la décennie 2000 à son public, avec un succès moindre. D’abord le marché du disque est en berne, ensuite le “smooth jazz” est passé de mode et trop typé années 80/90. Enfin, Najee a parfois du mal à se renouveler. Mais 13 albums en 27 ans, pas mal!

Discographie

najee1Najee’s Theme (1986)*** Acheter

najee2Day By Day (1988)* Acheter

najee3Tokyo Blue (1990)*** Acheter

najee4Just An Illusion (1992)*** Acheter

najee5Share My World (1994)**

najee6Songs From The Key Of Life (1995)* Acheter

najee7Morning Tenderness (1998)*

najee8Embrace (2003)** Acheter

najee9My Point Of View (2005)**

najee10Rising Sun (2007)**

najee11Mind Over Matter (2009)*

najee12The Smooth Side Of Soul (2012)*** Acheter

For our english friends

One of the best-selling instrumentalists of the late ’80s to mid-’90s, Najee has been a consistent favorite in the quiet storm and so-called “smooth jazz” markets. Often compared to Kenny G, George Howard, and Dave Koz, the New Yorker has been greatly influenced by Grover Washington Jr. — although he hasn’t been nearly as adventurous. Heavily produced and quite formulaic,Najee’s albums have tended to avoid improvisation and strive for commercial radio airplay above all else. Debuting in 1987 with Najee’s Theme, Najee was an immediate hit in the new adult contemporary (NAC) market. Similar pop/urban jazz dates like 1988’s Day By Day and 1990’s Tokyo Blue did nothing to jeopardize his niche on smooth jazz radio. Onstage, Najee takes some risks and stretches out more. Morning Tenderness was released in 1998, followed by Love Songs (2000), Embrace (2003), My Point of View (2005), True Spirit (with John Grant, Victor Williams, and Dennis Chambers in 2006), Rising Sun (2007), and Mind Over Matter (2009). In 2012, Najee released his 14th studio album, The Smooth Side of Soul, featuring the track “First Kiss,” a collaboration with R&B vocalist Phil Perry. Najee returned in 2013 with The Morning After: A Musical Love Journey which included the song “Shinjuku,” a tribute to the late jazz keyboard legend George Duke.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.