Patrice l’indomptable

5765457-8595385 

Né en en Allemagne d’un père originaire de Sierra Leone et d’une mère allemande, Patrice a grandi en écoutant Burning Spear, Fela, Bob Marley ou Bob Dylan et ça s’entend !

Il écrit ses premières chansons à l’âge de douze ans et passe son adolescence avec le groupe “Bantu”. Ses influences jamaïcaine, soul et folk vont vite transpirer dans sa musique. Sa voix est indéniablement reggae mais ses musiques sont à la frontière de ces genres. C’est ce style qui attire Sony au début des années 2000. “Ancien Spirit” voit le jour en 2000. Il attire vite un public branché acoustique et reggae. Il commence à surprendre en 2002 avec “How Do You Call It ?“, mélange de “trip-hop” façon “Massive Attack” et de titres pop aux sonorités reggae. Les mélodies sont somptueuses et l’ambiance générale très optimiste et positive. Il surprend à nouveau, son jeu favori, en 2003 lorsqu’il s’associe au collectif allemand “Silly Walk Movement”. Le “Silly Walk Meets Patrice” est un pur album reggae “roots” calibré pour les fans du genre et une réussite artistique et commerciale.

patrice2 patrice reggae

rawuncut patrice free

Si “Nile”, album de 2005, déçoit un peu son public, il donne lieu à une tournée d’un an en Europe et aux Etats-Unis. Avec son groupe “Shashamani”, il prouve qu’il est aussi un artiste de scène. Son concept du “live” est commercialisé en dvd sur le “Raw & Uncut” de 2006.

C’est l’époque où les choses se gâtent un peu pour lui. En 2008, son album “Free-Patri-Ation” en déçoit beaucoup. Aucun titre fort à part peut être “Clouds” et une pochette un peu fade. Bref ! L’album ne donne pas envie. Il en est un peu de même sur “One” en 2010 même si “Walking Alone” est un titre essentiel et indispensable de sa carrière.

Après cet opus, Patrice repart en tournée et cherche de nouveaux concepts pour être toujours plus proche de son public.

patrice2013 Avec “The Rising Of The Son“, il revient aux sources et renoue avec ses fans de base. Cet album est son meilleur depuis “How Do You Call It?”. On l’y sent très inspiré. Trois ans pour un nouvel album, c’est sûrement ce qui était nécessaire pour un artiste qui s’est séparé de sa femme (Ayo) et qui a arpenté les scènes européennes et américaines pendant plus d’un an. Il a également produit un album pour la belle Selah Sue, avec succès. Une oeuvre forte avec de superbes mélodies et un éclectisme bien pensé. Il s’éloigne un peu de la pop et donne priorité au R&B et à son goût pour le reggae. Fortement conseillé.

2016

Patrice

 

 

One comment

  1. Ping : Selah Sue

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.