POP-ELECTRONIQUE 1998 / MORCHEEBA

 1998, deux ans après un premier essai encourageant, les “Morcheeba” revenaient avec un album qui deviendra vite un classique.

Si “Who Can You Trust” (premier album) était très marqué par les courants urbains de son temps, “Big Calm” ouvre sur un univers plus large, propice à un succès grand-public.

La base de “Big Calm” est solidement encrée dans le “trip-hop” mais les arrangements de cordes, les mélodies et les choix de production en font un objet à part, un objet d’art. Ce deuxième album est un exercice de style parfaitement réussi. Le trio touche un peu au reggae, effleure le jazz, s’enrichit d’électronique mais surtout, il arrange les cordes comme un Yvan Cassard. Elles remplissent l’espace et apportent un côté sophistiqué à l’ensemble. “Fear And Love”, “The Sea” et “Over And Over” en sont de beaux exemples. La voix de Skye Edwards est irrésistible.

Mais il ne s’agirait pas d’oublier sa base. “Part Of The Process”, “Shoulder Hoster” et “Big Calm / The music that we hear” sont pour les fans de la première heure. Ce dernier, hip-hop à souhait mais enrobé d’arrangements électroniques sucrés, est un régal.

Cette fusion des genres, cette douceur générale et la qualité des arrangements font de “Big Calm” un album aussi contemporain et agréable à écouter aujourd’hui qu’il l’était à sa sortie. Un tour de force dont les Morcheeba auront du mal à se remettre par la suite.

Morcheeba “Big Calm” (1998, Sire)*** Acheter

Artistes du même genre ou de la même époque : Portishead, Massive Attack, Bliss, Zero 7, Cinematic Orchestra

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.