Tim “Timbaland” Mosley

 

timbaland Pour les amateurs de R&B et de hip-hop, le premier souvenir fort des productions Timbaland date de 1996. Cette année là, Ginuwine fait son entrée avec l’album “Bachelor”.

Un son incroyable, différent, nouveau qui donne une direction très electronique au R&B alors en perte de vitesse. Les titres “Pony” et “When Doves Cry” (reprise du classique de Prince) retournent completement le monde du R&B.

Dans la deuxième moitié des années 90, Tim Mosley, son vrai nom, va confirmer avec les artistes Missy Elliott, Aaliyah et Jay-Z. Timbaland sera toujours entre le hip-hop, le R&B avec cette touche electronique froide. Il produira également Ludacris, Snoop Dogg, Nas et Justin Timberlake. Ce dernier lui doit son classique et superbe “What Goes Round / Comes Around”. Le son Timberland n’a pas d’égal et on reconnaît son travail dès les premières notes. Ici, des bass lourdes surproduites, des nappes de claviers froides et mélodiques, des sons electroniques originales et aucun sample. Très vite, il passe des univers R&B et hip-hop à la pop de Björk, The Fray et M.I.A.

Fin des années 90, début des années 2000, le natif de Virginie est incontournable. Il travaille avec des stars mais n’oublie pas de donner une chance aux artistes de Virginie comme Petey Pablo, Pastor Troy ou Tweet. De plus, il met en place le duo Timbaland & Magoo avec son ami d’enfance. Finalement, il crée même son label (Beat Club) et signe de nouveaux talents comme Bubba Sparxxx ou Ms Jade.

Entre 1997 et 2003, trois albums pour “Timbaland & Magoo” avec un succès inégale. Comme souvent dans l’histoire des musiques noires, les producteurs sont bons pour les autres, moins lorsqu’il s’agît de se mettre en avant en solo. Sur cette période, il sera très prolifique. On retiendra le “The Rain” de Missy Elliott, le “If Your Girl Only Knew” d’Aaliyah, le “Pony” de Ginuwine, le “Big Pimpin” de Jay-Z, le “You Won’t See Me Tonight” de Nas, le “Snoop Dogg (what’s my name part 2)” de Snoop et le “Rollout My Business” de Ludacris. Il a été la relève parfaite de Teddy Riley faisant passer la musique urbaine de l’ère “New-jack swing” à l’ère R&B moderne. Ses titres le plus emblématiques, ses plus grosses réussites commerciales restent le “Give It To Me” du duo Nelly Furtado / Justin Timberlake, N°1 des ventes en 2007 et le “Apologize” des One Republic.

Enfin, on lui doit d’avoir mis un son R&B d’habitude reservé aux noirs entre les mains d’artistes blancs. Citons ici “One Republic”, “Fall out boy” et bien sûr Nelly Furtado et Justin Timberlake.

Discographie Selective

ginuwine Ginuwine “Bachelor” (1996, 550 Music / Epic)***

aaliyah Aaliyah “One In A Million” (1996, Blackground)***

missy Missy Elliott “Supa Dupa Fly” (1997, Eastwest / Warner)***

timbagoo Timbaland and Magoo “Welcome To Our World” (1997, Blackground / Atlantic)***

jayz Jay-Z “Vol 3, the Life And Times Of Shawn Carter” (1999, Rock-A-Fella)**

Nas Nas “I Am, The Autobiographie” (1999, Columbia / Sony)**

snoop Snoop Dogg “The Last Meal” (2000, No Limit / Priority)**

timberlake Justin Timberlake “Future Sex / Love Sounds” (2006, Jive)***

timbaland Timbaland “Shock Value” (2007, Interscope)**

Artistes du même genre ou de la même époque : Jermaine Dupri, Kanye West, Black Eyed Peas, Soulshock & Karlin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.