EMELI SANDE : 2eme

long-live-the-angels En 2012, à la sortie de son premier album solo, Emeli Sande s’impose comme une figure incontournable de la soul moderne.

Avec 4 millions d’albums vendus, on peut parler de phénomène. C’est donc avec une certaine impatience que le public attendait la suite. Il lui faudra quatre années pour la concocter, quatre années pour confirmer un indéniable talent pour l’écriture et la composition. Emelie Sandé est une interprète redoutable avec une voix puissante, chargée d’émotions. Son album est intime et met en avant ses souffrances, la douleur et la persévérance.

La production est centrée sur sa voix. Rien de tel qu’une chorale gospel pour renforcer la puissance d’une voix. Elle l’utilise à plusieurs reprises. Sur “Hurts”, premier single très réussi mais aussi sur le sublime “Sweet Architect” ou sur le très religieux “Breathing Underwater”. Parfois, les ambiances sont tout en nuances, comme sur “Tenderly”. Sur ce titre elle utilise la voix de son père, enregistrée lors d’une visite chez lui en Zambie. Car ces quatre années ont également servi à une introspection face au succès phénoménal et face aux échecs, notamment celui de son couple à la durée de vie très courte. Sur “Garden”, ambiance temps suspendu avec des arrangemenst de claviers originaux et la participation du rapper Aine Zion, plus proche du “spoken word” que du rap pur et dur.

On pourra regretter le nombre limité de chansons up-tempo pour danser et faire la fête. Mais on aura du mal à lui repprocher tant ces ballades sont belles et prenantes. Des grandes avant elle ont conçu de tels albums, critiqués ou modestement accueilli à leurs sortie. Mais ces mêmes albums ont formidablement bien résistés au temps. C’est le cas pour Nina Simone, Billy Holiday ou Ella Fitzgerald. Il y a fort à parier que ce sera aussi le sien. “Selah”, titre d’ouverture, semble nous donner raison…

“Long Live The Angels” est une réussite qui laisse entrevoir une belle carrière.

Long Live The Angels (2016, Virgin)**  Acheter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.