LUTHER VANDROSS : Inégalé.

 

vandross-luther-512635454e769

Déjà dix ans depuis son décès et toujours personne pour prendre sa succession. Surnommé le “Pavarotti” de la soul par les médias américains, il a rendu heureux les amateurs de voix et de soul pendant presque trente ans. Un timbre unique, pur, vecteur d’émotions incroyables.

Luther Vandross, c’est un repertoire essentiel et incontournable pour tout amateur de disco, de funk, de soul et de pop. Mais Luther Vandross, c’est aussi un partenariat prolifique avec le bassiste Marcus Miller qui laissera des lignes de bass inoubliables sur quelques titres de Vandross. C’est les arrangements vocaux pour le groupe Chic et un rôle de producteur pour Aretha Franklin et les Temptations, notamment.

L’artiste permettra également aux passionnés de funk de découvrir David Bowie. En effet, c’est grâce à ce dernier qu’il débute sa carrière sur l’album “Young Americans”.

Ce chanteur était né dans le Bronx, New-York, en 1951. En 1972, il rencontre Ken Harper, l’un des acteurs de la comédie musicale ‘The Wiz’. Grâce à lui, il place trois chansons qui seront également utilisées dans la version cinéma dont le fameux titre “Everybody Rejoice ( A Brand New Day )”. Dans le même temps, son voisin, Carlos Alomar, devient guitariste de David Bowie. Luther est invité à une session d’enregistrement avec Bowie à Philadelphie. Ce dernier est si impressionné qu’il l’invite comme choriste sur son album “Young Americans”.

Grâce à cette rencontre, il travaille ensuite avec Bette Midler et fait la connaissance du compositeur et producteur Arif Mardin. Celui-ci l’utilise dans de nombreuses sessions avec Cat Stevens, Chaka Khan, Ringo Starr et bien d’autres.

En 1975, il forme son propre groupe éponyme et assure les premières parties de Marvin Gaye, James Brown, Average White Band et Grover Washington jr. Après quelques albums dont il reste peu de choses, il retourne en studio et travaille avec Quincy Jones, les Sister Sledge, Bob James, David Sanborn, Lou Rawls, Change, Roberta Flack et Kleeer. Grâce à lui, le groupe funk composé de Vincent Henry (saxophone, aujourd’hui musicien de Hugh Laurie), Timmy Allen (bass) et Mike Campbell (guitare) connait le succès commercial international.

change

En 1981, il signe pour une carrière solo et des albums qui seront multi platine. Le premier sera Never Too Much en 1981. Entre 1981 et 1991, il n’enregistre pas moins de sept albums.

Dans la même période, il entame une carrière de producteur avec Marcus Miller. Ensemble, ils écrivent, composent et produisent pour Aretha Franklin, Dionne Warwick, Diana Ross, Cheryl Lynn,Teddy Pendergrass, les Temptations, Whitney Houston, et Donna Summer, entre autre.

Tout au long de sa carrière, il ne cessera jamais la recherche de la perfection vocale. Même avec les changements de style et d’époque, sa priorité sera toujours mélodie et émotion vocale. Pendant vingt-cinq ans, il sera une reference pour de nombreux artistes. Son succès installe un nouveau genre de soul vite adopté par des artistes comme Freddie Jackson ou Will Downing, pour ne citer qu’eux. Il touchera beaucoup à la pop et au jazz en tant qu’arrangeur. Cher, Barbara Streisand, les Brecker Brothers, David Sanborn et Michael Franks feront appel à lui pour les arrangements des voix ou pour ses talents d’auteur / compositeur.

Entre 1981 et 2005, son succès sera constant et ponctué de quelques classiques comme “Never Too Much”, “Any Love”, “Power Of Love”, “It’s Over Now” ou “If I Didn’t Know Better”. Un monument incomparable aujourd’hui encore.

Discographie

luther1 Never Too Much (1981, Epic)***

luther2 ForeverFor Always, For Love (1982, Epic)**

luther3 Busy Body (1983, Epic)**

luther4 The Night  I Fell In Love (1985, Epic)***

luther5 Give Me The Reason (1986, Epic)**

luther6 Any Love (1988, Epic)***

luther7 Power Of Love (1991, Epic)**

luther8 Never Let Me Go (1993, Epic)**

luther9 Songs (1994, Epic)*

luther10 Your Secret Love (1996, Epic)*

luther11 I Know (1998, Virgin)***

luther12 Luther Vandross (2001, J Records)**

luther13 Dance With My Father (2003, J Records)***

luther14 Live Radio City Music Hall (2003, J Records)***

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.