Rencontre avec IWOKS

 Le duo reggae “Iwoks” a sorti un nouvel album en janvier chez “PIAS”. L’occasion pour nous d’un entretien sur leur parcours et sur cet album intitulé ironiquement “Tout Va Très Bien”.

 Musiculture : Comment vous êtes vous rencontrés ? 

 IWOKS : Seb est venu habiter en Savoie à l’âge de 16 ans. C’est à Bourg St Maurice qu’il a rencontré Gé.

 M : Vos textes pourraient très bien être interprétés par de bons rappers. Le “conscious rap”, une de vos influences?

Iwoks : Bien sur ! Nous avons écouté tous les deux beaucoup de rap et nous en écoutons encore. Même si certains artistes actuels nous parlent moins que ceux de notre génération, ce style de musique reste encore pour nous une grande source d’inspiration.

 M : Le niveau de prod est excellent : Une priorité pour vous ?

 Iwoks : Oui, nous avons beaucoup travaillé sur la partie instrumentale. Pour la moitié des titres nous avons travaillé avec les musiciens grenoblois qui nous accompagnent en live, le “Reggae Mylitis”. Trois titres sont produit par le duo “T’N’T” de région parisienne. “Tony Bakk” du studio MG et des musiciens stéphanois ont travaillé les autres titres. Le mastering à été réalisé par le studio “Chab mastering” à Paris.

 M : Comme souvent, artistes reggae et rappers pointent du doigts des problèmes graves sans donner de solutions : Pas le rôle des artistes selon vous ?

 Iwoks : En tant qu’artistes, nous essayons avant tout de transmettre nos sentiments personnels sur les sujets abordés. Nous voulons seulement les partager et c’est à chacun de trouver ce qu’il doit faire. 

 M : Quelles différences entre “I Woks” et les autres artistes reggae français ? 

 Iwoks : Notre style n’est pas purement reggae, d’autres influences nous inspirent, comme par exemple le Rap, la chanson française… Les thèmes qu’on aborde sont inspirés par la vie qui nous entoure, donc forcément chaque expérience est différente. Nous avons notre manière à nous de traiter ces sujets.

 M : Est-ce plus difficile de se faire connaitre quand on vient de Grenoble ?

 Iwoks : On a même commencé notre aventure en Savoie… c’est vrai qu’il est difficile de se faire connaitre quand on ne vient pas de la région parisienne. Mais il y a cependant pleins d’autres groupes provinciaux qui tirent leur épingle du jeu. Nous pensons notamment au groupe stéphanois “DUB INC” qui cartonne mondialement.

 M : Pourriez-vous nous citer vos 5 albums de chevet ? 

Iwoks :

RAGING FYAH – Everlasting

PROTOJE – Ancient Future 

KENY ARKANA – Tout tourne autour du soleil 

NTM –  Suprême NTM

ALBOROSIE – Escape from Babylon

 iwoks “Tout Va Bien” (2018, PIAS)** Cet album est dans la pure tradition du reggae “roots”. L’ADN du genre est bien là, niveau arrangements et niveau textes. Le duo démontre sa capacité à faire “bouger les foules” mais également son talent pour l’émotion. L’instrumentale de “Outrospection” est une petite perle. Comme ils le disent eux mêmes, les iwoks ont aussi grandi avec le hip-hop. Leur phrasé le laisse souvent deviner, “Haut-Parleurs” le prouve plus clairement tout comme l’utilisation d’un texte du film “La Haine” dans le titre éponyme. “Perchés du haut de leur montagne”, c’est le cas de le dire, les iwoks offrent un album de belle facture qui conviendra aux amateurs de reggae, de ragga et de hip-hop. Acheter

Artistes du même genre : Soja, Groundation, Gentleman, Naâman

Laisser un commentaire